23 février 2021

Un avenir affamé

     A regarder derrière     la véranda de l'abri coutumier   les fleurs de mémoire piquettent     le chanvre des prés mouillés.                    Qu'importe le temps qu'il fasse     les feux passent à l'orange     élargissement du présent     hors passé et futur.           Il y a de l'électricité dans l'air     entre les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2021

De long en large

        M'élevant de long en large     sur le panneau de bois     les clôtures de l'âme     avaient fière allure.             Il y poussaient des fleurs sauvages     à cru tels nos rires joyeux     pigmentant de nos instincts     des gouttes de sang sur la pierre blanche.           Du doigt sur la gâchette     en corrigeant la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2021

Il était descendu de son perchoir

  Il était descendu de son perchoir     maigre et coléoptère     pour mener grand tapage     sur les planches métalliques     qu'on aurait dit un carillon rose     énumérant les heures     vite fait bien fait     question de donner soif     au besoin de prendre scène.           Le flamenco dura tant     que claquettes et castagnettes     ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2021

Chevauchant sa besace

    Chevauchant sa besace     emplie de troubles et de fureurs     l'homme des fourches caudines     s'est épris du jour qui point.           L'endroit est instable     le corridor de la mort     prélève à jets circonpects     le miel des dernières levées.           De maintenir la machoire inférieure     de la pocharde griffue     ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2021

Une eau si douce

     Une eau si douce     à purifier le bras des assassins   pour que le Saint Chrême     crochète quelques avances.             Ainsi me mit en demeure     de recevoir la grâce des condamnés     et compter les jours     de ma vie de reclus.           Des bêtes passaient sous la fenêtre     la nuit aux murmures étoilés     que... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2021

Je marche donc je suis

      Je marche donc je suis     et peu m'en faut     que le glas sonne     le retrait de nos troupes.             Ils furent braves nos soldats     quand l'ombre même de leurs râles     papillonait devant la nuit de l'âme     consœur appropriée d'une nuée ardente.           L'herbe d'après la catastrophe     était grasse et... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2021

Le mot de trop

      Ne pas lever le mot de trop     croix de bois croix de fer     vont en enfer     les enfants du mouroir.             Eteindre à petit feu     les restes de la veille     de cendres mêlées     d'offrandes aux Dieux que la raison vénère.            Il n'est de pire effroi     que la chasse à courre     derrière le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2021

La poésie c'est ça

     La poésie c'est dire     c'est rire du rien     c'est partir sans se retourner   pour que la vérité advienne.           La poésie accrochée au Levant     refait les gestes d'antan     en guettant par le trou de serrure     l'arrivée du printemps.           La poésie c'est attendre     c'est atteindre     c'est attenter aux... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2021

Éloigné des romances

    Eloigné des romances     équarri au sceptre divin le carrénage des vieilles autos   fait la nique aux icônes     à travers champs     telle flèche d'argent     piquée au cœur     que les sapeurs     retrouvent sous la herse du temps.           Sonnailles de tous les jours     orgue tenant la note sous la rosace     le pas des moines ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2021

Syllabes ébouriffées

    Syllabes ébouriffées     à l'entrée de l'allée     ah! que descendent     à toute bise     les pas de l'escalier du grenier.           Dans mes bras      le bébé des roses     au saloir ouvert     tâte quelques restes porcins     que la marquise aurait laissé.           Et puis les voix     des vieilles... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]