08 août 2013

Aimer. Oui mais pour de bon

    Il y a trois modes initiatiques de la rencontre permettant l'amour .       Le meilleur est un vide soudain de l'âme dans lequel les images diparaissent, les idées et les paroles se taisent, la liberté et la clarté s'ouvrent subitement en nous de telle sorte que tout notre être est saisi. Tout devient prodigieux, profond, évident dans ce qu'il y a de distant et d'infiniment incompréhensible. Ce contact est pur souffle d'intelligence . Une voie plus ordinaire traverse le désert dans lequel, bien que... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 août 2013

Psychologie, ce qui soigne

      Du point de la personne qui rencontre un psy : L'intention. Vouloir que des choses changent dans mon comportement, que des souffrances s'apaisent . La relation, la qualité de la relation, être en face l'un de l'autre, là où l'individu devient une personne. La qualité de personne est toujours interpersonnelle ; il ne peut y avoir de "je" sans un "tu". "Je ne deviens vraiment une personne que lorsque je vous regarde dans les yeux et que je vous permets de regarder dans les miens ." Etablir le lien, un... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 août 2013

La solitude ça s'apprend

      La solitude physique, le silence extérieur et le recueillement véritable sont indispensables à ceux qui veulent mener une vie en conscience. mais comme beaucoup de choses en ce monde ce ne sont que des moyens en vue d'atteindre une fin, et si nous ne visualisons pas la fin nous ferons un mauvais usage des moyens . Ce n'est pas pour fuir les hommes, que nous nous retirons dans le désert mais pour mieux voir le monde dans lequel nous sommes et chercher le moyen d'être plus utile. Certains qui n'ont jamais... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2013

Tradition et révolution

       Il est des traditions humaines qui ont tendance à stagner et à s'altérer. Ce sont celles qui s'attachent à des objets et à des valeurs que le temps détruit impitoyablement. Elles sont liées à des choses contingentes et matérielles - coutumes, modes, styles, attitudes - qui changent fatalement avec le temps et sont remplacées par d'autres . Il est aussi des traditions qui sont comme la respiration d'un corps, qui renouvellent la vie en empêchant la stagnation. Elles sont des révoltes calmes et paisibles... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 00:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juillet 2013

La haine accable

      Elle rassemble des êtres qui n'ont rien de commun les uns avec les autres, des êtres qui sont dans l'impossibilité de se fuir eux-mêmes ou de fuir les autres .  Forcés de rester ensemble, les hommes et les femmes de la haine brûlent sur place tout en essayant de se repousser mutuellement. Ce qu'ils exècrent le plus est moins ce qu'ils voient chez autrui que la haine qu'ils sentent que les autres éprouvent pour ce qu'ils voient en eux. C'est ce que les autres leurs renvoient de leur propre image et de leurs... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2013

Intégrité et humilité

      L'intégrité c'est être soi-même. C'est ne pas se croire obligé de devenir quelqu'un d'autre . C'est ne pas user son esprit et son corps dans la folle entreprise consistant à vivre les expériences d'un autre, à écrire les poèmes ou à vivre la spiritualité de l'autre. Trop souvent les hommes se hâtent de se donner de l'importance en imitant ce qui a du succès, parce qu'ils sont trop paresseux pour imaginer mieux. Ils veulent un succès rapide et sont si pressés qu'ils ne prennent pas le temps d'être eux-mêmes . ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2013

Le mariage de l'artiste et de l'oeuvre d'art

      Les oeuvres d'art sont des électrochocs qui nous obligent à percevoir l'absolu. Elles nous interrogent sur nos endormissements en nous obligeant à l'interrogation créatrice . Le visible convoque l'artiste à s'étonner de ce qu'il voit et de ce qu'il pressent. La matière révèle ses secrets et le contact se produit entre l'âme patiente, observatrice et agissante de l'artiste et la matière qui s'apprivoise en se laissant façonner . L'artiste pénètre le visible, le sensible, le réel. Il les fait sien par la vie... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juillet 2013

Quelque chose d'avant le temps

    De tant et tant d'efforts à la mesure des sollicitations pour garder la tête hors de l'eau et être en ressemblance avec le visible sans être fermé à l'invisible .   De tant et tant d'efforts à élever la viridité sur le pavois de nos intentions alors que sans puissance effective l'amour sensible est souvent figure de désaffection .   De tant et tant d'efforts à se mouvoir dans ce corridor à distinguer le bien du mal afin de réellement voir où l'on va .   De tant et tant d'efforts à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juillet 2013

Se rejoindre soi-même

      Il faut jeter par dessus bord beaucoup de paresse, mais surtout beaucoup d'inhibition et d'incertitude pour se rejoindre soi-même . Pour toucher les autres à travers moi, je dois y voir plus clair et je dois m'accepter moi-même. Depuis des années j'emmagasine, j'accumule dans un grand réservoir, mais tout cela devrait bien ressortir un jour, sinon j'aurai le sentiment d'avoir vécu pour rien, d'avoir dépouillé l'humanité sans rien lui donner en retour . Tous les problèmes que je traverse et que je tente... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juillet 2013

Par delà la frontière entre le bien et le mal

       La frontière entre le bien et le mal passe entre les deux rives de la rivière. Tout choix d'une rive plutôt que de l'autre ricoche et porte en lui son châtiment et son germe. Le châtiment maintient en enfer ; et le germe, cette force capable de fendre le roc, fissure le coeur. Aussi passons-nous notre vie à tergiverser sur une passerelle . C'est le passage de l'une à l'autre rive qui reste pur mystère. Nous pourrions penser qu'il existe de chaque côté un abîme par lequel s'opère le passage à une autre... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]