la présence à ce qui s'advient

24 octobre 2018

Mine de rien je vis

  Mine de rien je vis    dans les encombrements    le cœur de nos parents     les marsupiaux    enserré dans les nœuds de l'arbre.          Point n'en fallut    de ces élans matrimoniaux    pour accorder en pareille méprise    le dextre et le senestre    de l'épée de franchise.         Mêlant les souvenirs à l'ouverture    ensemençant le champ de nos ancêtres ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2018

La déchirure s'est rouverte

  Fruit sec décollé de sa gangue  claquement de langue au crépuscule      la cicatrice s'ouvre    passagère clandestine devant le Nouveau.         Point de mouvement    juste l'appel du chorège    chargé d'organiser le passage du gué.         La fièvre n'est pas punition    pour le lutteur d'absolu.         La peur est grain de foi    pour la jeune pousse    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2018

Construire quelque chose de neuf

    Aux trois âges    pommelle des fenêtres que l'on ouvre     et ferme    pour les rouvrir à nouveau.           Remonter vers la lumière    impose la descente subséquente.         Grandir    petit de l'homme et de la femme    jusqu'à l'adolescence    oblige la première descente    où l'être nouveau brûle    en la consommation de sa puissance animale ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2018

Il est temps de se mettre à l'ouvrage

      Vers le haut de la montagne    à la cime des arbres    pendent les chiffons colorés    que les rapaces ont dispersés.           A l'affût près des roches moussues    près de la source    le loup guette    le museau frémissant.         Montent de la vallée    le cortège des humains    raclant de leurs souliers ferrés    les cailloux du chemin... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

Nos visages enceints

  D'un revers de la main    il a raffermi le signe    apparu sur l'écorce du hêtre    embranchement des tensions    en poussée verticale    alors que le frisson parle    au cœur de l'humus foulé    par la galoche éternelle.         Il est des nuits de lune pleine    à saupoudrer de fines étoiles    le pavement des villes éternelles    accrochant à la ramée    la chaleur du jour... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2018

Les petits papiers secrets

   De plumes vertueuses    le colibri s'est épris.         Les yeux se plissent    devant la solitude de l'enfance.         Les poings se serrent    s'il n'y a rien à faire de mieux.         A demeure l'au-delà se recueille    quand le temps casse sa pipe.         A genoux devant la fontaine    chaque araignée d'eau purifie.        ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2018

Je te tiens tu me tiens

  Je te tiens tu me tiens    par la barbichette    et ne tiens que vent    et boule d'or    roulant à fond de ravin    vers la cupule printanière.         Je rêve de te tenir    par la barbichette    alors que tu dors    homme dissipé    aux incartades oubliées    sans appui sans chemin.         Le nouvel acte approche    le petit enfant rêve dans le sein... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2018

Le vieillard aux galoches

   Cette nuit    d'avant les chants d'Hildegarde    mirador planté dans les herbes folles    une pincée de sel à la volée    contre la carène des visions.         La calèche s'éloigne    sur la sente pierreuse    point de mission en perspective.         Juste une main tendue    dont les doigts se taisent    quand passent fraîches    les robes à fleurs des demoiselles... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2018

L'Ouvert pour l'autre

       L'Ouvert en soi en moi    l'Ouvert pour l'autre    l'Ouvert à l'autre.             Retournement des yeux    coquillés au reflet de la libre issue    par les yeux de l'animal.         Dès l'enfance    nous fûmes sur le parvis des apparences    le support des remontrances.    A écrire le plein et le délié    de pinacle en chaire sermonnante ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2018

La Certitude et le Nouveau

                    L'Etrave des murailles    dans la douve profonde     marque la Certitude.         Ce qui paraît certain    c'est la Mort.         Le Nouveau est toujours incertain    un tout petit nouveau est plus que l'ancien    il est capable de changer tout.         441
Posté par regardauvergne à 04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]