la présence à ce qui s'advient

06 juin 2019

Au profond du lac

     Au profond du lac    le noir    l'intime    l'appel du mystère.           Habituée des berges    la roseraie    clapote d'aise    résistant d'aller plus avant    au large des sourires    que le vent suscite    étrangement libre    devant la bête    aux lampées déraisonnables    creusant    mandibules sèches    la cupule où... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2019

Du dextre au senestre

    Du dextre au senestre    l'essuie-glace du regard    écarte le visible de l'invisible    sous le frisson de l'écir.           De potelés nuages ponctuent    de leurs sourires lippus    la pensée des clarines    que l'écho accastille.         Monte enturbanné    d'effluves lacustres    le hasard vrai    de notre origine.          ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2019

Au bistrot de Brion

    Au bistrot de Brion    il n'y a plus de mégots    juste des bouquins    et des mets aux herbes du Cézalier.           La pièce est sombre    l'agencement de bric et de broc    laisse entrer la lumière    par les fenêtres basses.         Dehors    entre l'ortie et la berce    la table à pédale    reçoit la liqueur.           323
Posté par regardauvergne à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2019

Musique de papier froissé

    Musique de papier froissé    sur l'étang ridé    entre l'archange et le murex    purpurine strangulation    aux cloches du dimanche      sans admonestation    les pissenlits plein le sac    en allant contre la berge    elle roulait sa pierre.         Un oiseau passa    échancrant d'un sourire    le sourcil des nuages.        322
Posté par regardauvergne à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2019

Ses grands yeux de mèche ardente

     Ecornée à ras la tête    ses grands yeux de mèche ardente    saillant de flèches terminales        elle dardait la vie    dans ces hautes terres que le vent modèle.           321    
Posté par regardauvergne à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2019

La rose de mai

    Elle s'est glissée    de lumière feinte    contre la pierre de mai    du fenestron rugueux.           Fêlure de l'accueil    jointive pensée    la rose abhorre    la sortie de scène.       Elle est entrée    de l'univers     en l'appendice    d'un toucher doux.         Elle est trait du Souffle    écarquillement ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2019

Messaline endormie

    Messaline endormie    au sein des symphonies    la muse lierre de fards parée    énucle la face grise de l'ennui.           Au son des cymbales et des olifants    le cavalier de Trencavel    éclaire d'une épée de feu    la meute qui le dévore.         Ici point de lanterne    point de carabistouilles    au gré des passions    juste quelque oracle... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2019

En lisière de forêt

   En lisière de forêt    la vie    la vie secourable    la vie en offrande    la vie giboyeuse en amitiés    la vie qui se faufile et que rien n'arrête         Un carré de verdure    où poser ses pas    une échancrure si fragile    que le regard même    trace les courbes de l'avenir         Une flaque d'eau         D'avoir marcher    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2019

larmes de pluie en godille

  Le chien courait    sur le chemin    entre les bruyères.         Navré de frapper    un si bel homme    à la carotide.         Maman devant    s'était éloignée    pressée de rentrer.         La pluie se fit cinglante    et piquait le visage    une énergie étrange nous recouvrait         La marée était montante    on... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2019

Au prolongement du jour

  Au prolongement du jour    quand la nuit se fait profonde    où le navigateur tremble    devant les dangers qui l'assaillent    il y a cette lumière    cet oiseau qui annonce la terre    et le soleil     quand la connaissance est naissance    que le jour est amour    se gonflent les montgolfières    en ascension gracieuse    chalumeaux bruyants    faisant fuir les oiseaux    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]