la présence à ce qui s'advient

04 janvier 2018

Petite main diaphane

     Petite main diaphane    posée sur la guipure du corsage    ourlée d'ombre    blessure chevillée    remous des souvenirs      dans l'aplomb    échos sans retour    de l'espérance agitée.         Au pavillon de Flore    s'évaporent les mousselines    narines ouvertes à l'odeur d'ambre    menuet coupé d'une gavotte    retombée burlesque    d'un feu... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2018

Ces chants d'oiseaux

   Ces chants d'oiseaux    qui nous accompagnent    sur le chemin    en creux de nos attentes    sont le plain-appel    de notre élévation.              Arc-en-ciel de cette aspiration    à nous rassembler    pour retrouver nos origines    réapparues chèvres folles    en haut du rocher des offrandes.         Même en janvier    la fraîche... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2017

Philtre d'amour

                            Philtre d'amour    en brumes symphoniques    se lèvent s'élèvent    les lèvres de l'estran.         Follicule légère    portant gousset de miel    le lèchon de tendresse    courbe le duvet de ton cou.         Marque du suçon    sur ton épaule    le nuage monte et démonte   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2017

Le corps dit

    Le corps dit    en dérive de ce qui vient    le plaisir et le mystère    aux rives    de dés jetés en parousie.         Glorieuse advenue    du temps qui passe    pour que vivent    l'élan des rires clairs    et le lait de ton sein.         Chemin montant    vers la gorge rauque    le cri souris des milans    pommade d'un reflet d'ambre ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2017

la maison de plain-pied

    Se signalent les boutures    aux feuilles sèches de l'automne    en joyeuse compagnie    d'êtres debout visages ouverts.           La maison est de plain-pied    il suffit de se baisser    pour marier et la vie et la mort    coeur profond des échelles du temps.         Aux alentours    le ciel et l'horizon    vagues de verdure    déroulant l'espace. ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2017

Pierres à brumes

    Pierres à brumes    vestiges des corridors hantés    s'élèvent hors sol    la soldatesque errante    de nos âmes dispersées.         Ici le fer fait mal    il tue et balbutie    la loi des immobiles    au cortège fauve    les étoffes se fripent.         Au creux des vallons    les brebis paissent    passe le cavalier noir    en son cliquetant... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2017

Le raku fleur de flamme

      Brillant incarnat    à l'ouverture du coffre    mille fleurs de feu.           S'en vont cueillir    les diablotins de la céramique    au gré des flammèches.         Au porte à porte    des objets offerts    l'éclat et la fêlure chantent.         Masque rieur    dans l'ombre de la grange    s'agite le pigeon voyageur.   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Voix de l'autre monde

    Voix de l'autre monde    si belle reine que la mer    un instant fléchie.         A la pleine lune    faut-il se découvrir    en si peu de temps ?              Passe ton chemin    ordres et désordres    par monts et par vaux.         Et fléchissons    le genou en terre    le regard au loin.        Au temps fécond de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2017

Ecriture froissée

     Femme pressentie   aux étamines de soie    autrefois regardée    empreinte de beauté    nous nous vîmes    mon amie des vendanges    en remontant le rang    nos regards croisés    d'écritures froissées.           Au saut du lit    par matin de paupières closes    point de romance    fallait prendre sabots    et craquer l'allumette    pour... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2017

Ce matin je suis mort

       Ce matin je suis mort    et ne puis concevoir ma vie    comme révolue.           Les souvenirs ne pèsent plus    le temps n'a pas d'horloge    la neige est étale    les oiseaux chantent le silence    je ne marche plus    je ne vole plus    et ne sais si la moindre chose se fait.         Puis-je alors dormir    sans vigilance    d'un... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]