la présence à ce qui s'advient

07 décembre 2017

Ecriture froissée

  Femme d'absence    aux étamines de soie    autrefois regardée    empreinte de beauté    nous nous souriions    mon amie des vendanges    en remontant le rang    nos regards croisés    d'écritures froissées.         Au saut du lit    par matin aux paupières mi-closes    point de romance    fallait prendre sabots    et craquer l'allumette    pour allumer le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2017

Ce matin je suis mort

    Ce matin je suis mort    et ne puis concevoir ma vie    comme révolue.         Les souvenirs ne pèsent plus    le temps n'a pas d'horloge    la neige est étale    les oiseaux chantent le silence    je ne marche plus    je ne vole plus    et ne sais si la moindre chose se fait.         Puis-je alors dormir    sans vigilance    d'un sommeil permanent ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2017

La réalité éternelle

      Faut-il que le temps implose    et desserve la terre de ses histrions fourchus.     Faut-il que la plaie    à jamais suppure    quand la vie se rétracte.      Passe ton chemin    homme sans horizon    que la peur subjugue.      Passe la main    par la fente du secret    qu'une autre main saisira.      Ne remise point tes rêves    en carême d'être   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

Ses yeux à ciel ouvert

       Elle a vol à voile    de ses yeux à ciel ouvert    caressé les monts et les vallons.          Elle a lessivé    de ses pleurs les continents    à faire déborder les océans.      Elle a marché sur les brisures du temps    effondrement soudain    de trou noir en trou noir.      Elle a secoué les nuages et les marées    aux quatre points cardinaux    de la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2017

Caresse d'ombre

      Si menues les mains de Marie    que l'orgue émet le chant des oiseaux    gazouillis d'entre les voiles    d'une montée vers l'aube.      Sur l'âne musicien    j'ai mesuré du regard    la distance du moi au soi    une pichenette d'éternité.      De crânes à même le sable    point    l'obsidienne par contre    se lamentant d'ordres laissés sans éclat.      Noire... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2017

Ces mains qui ne ressemblent à rien

      Ces mains qui ne ressemblent à rien    pas même à la plaie se refermant.        Cette embrasure de porte franchie    pour respiration se faire forte.      Ce regard si lointain    sans que lève le voile    là contre l'épaule    cadrage des jours tristes    à contempler les fusains de Sylvain     revenus à flots    nausée au court-bouillon    les cafards de la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2017

Asseoir son arrivée

    Une nuit en tendresse    d'élans pulvérisée    les feuilles d'automne    orchestrent la retombée sur terre.        Du bruit dans la lessiveuse    une clé par inadvertance    laissée dans la poche    un oubli pour trop peu dire.      A niveau    se mettre céans    et puis rien     un rayon de soleil par le volet à claire-voie.      Partir tout doucement ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2017

Avant que le sel ne te ronge

   Bâtir    pour ne plus avoir à devenir.      Ignorer les morsures quotidiennes    pour plus de légéreté dans l'élévation.      Savoir recueillir le reste des échecs    en démarche de conscience.      Etre le loup en lisière    et feindre d'ignorer le barbelé des grandes plaines.      Ecarquiller les yeux    devant l'expansion du vent d'ouest.      A l'aube se séparer des preuves de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2017

Au temps des arbres perdus

    Là, perdus    en la frilosité des avancées technologiques    coups de gueule contre le mur des incompréhensions    se lient et se délient    les bonnes raisons    au sens giratoire d'un consumérisme béat.      Frappant d'un zeste du sabot    le condominium des afflictions    l'homme de bure    en ses vérités surranées    devient Don Quichotte    derrière le miroir des lamentations. ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2017

Le mont de la Journée

      Se ressemblent s'assemblent    les fenêtres à claires-voies    tournées vers le dedans et le dehors.         Elles clament    la treille des vignes oubliées    et le passage des paysages de l'esprit.      Ni trop ni pas assez    le cortège des assis    se fait danse muette.      De bleu en bleu    la parure pâlit    sous l'arbre mort.      Se... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]