la présence à ce qui s'advient

03 juin 2018

Au temps du sourire étoilé

      Que ça dise quelque chose   de ce que je sais déjà    m'afflige  et me contraint au sommeil.           Faire ce que le vent porte    rend libre de dériver    puisque la mémoire même    est voulue étoilée.         Larmes de lumière    gesticulations de l'esprit    portées en déraison    vers l'œil du tigre.         Du puits de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2018

Sur le feu la marmite bulle

    Son corps de gaze    ses cheveux de jais    sur la plage    au matin des senteurs océanes.         Crayonnant de sa robe    l'ample ondulation de ses reins    elle chevauchait la vague    d'un rire de sirène.         Brassant l'air    de ses bras de femme peintre    elle cinglait l'avenir    d'une étreinte aguerrie.         Elevant ses... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2018

Sortir d'un orage des cœurs

     Au silence des lieux    mes bras autour de ton corps    renouveler l'élan    sans éveiller le chant des frayeurs.             Reviennent les chansons échangées    au long des rives du passé    murmure de l'eau    au vent courbant nos peines    paupières mi-closes     au vol rasant du martin-pêcheur    trait de sagacité    sur le chemin de graviers    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2018

File et me viens cheval à la crinière brune

       File et me viens cheval à la crinière brune    aux écluses de vie    monte la palinodie des animaux de l'ombre.           Règle usuelle à consulter    sans que mémoire opère    effluve venue du camaïeu des souvenirs.         A se réveiller en milieu de nuit    sans frayeur à tâtons    est quête d'absolu.         Gagner le silence    faire... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2018

Droit devant la Cène

Le geste est lourd    la pente raide    les cailloux roulent    les insectes stradulent    l'orge de sa caresse ondulante    signe le souffle invisible.         Les pensées vol au vent    s'offrent au silence primordial.         Je pleure    ma poitrine gonfle    au passage du soleil absolu    traces de goudron posées    sur le pavement    menant vers le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2018

Récitation du vol des étourneaux

  Récitation du vol des étourneaux    devant les ruches bruissantes    entrer en cérémonie    empiler les hausses    abeilles ennamourées    aux innombrables voyages     pour note à note    élever la clameur    sous la voute des hêtres.         Se loger à petit prix    dans l'hôtel d'en face    se perdre par les ruelles    redorer le blason de la raison    redonner... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

Les frisures de l'esprit

      En un clin d'œil    juste de quoi donner signe de vie    avant le saut.           Par les frisures de l'esprit    accumuler le miel    aux portes du désert.         Claquer la langue    sous la voute romane    où tout est réuni.         Plus bas encore    nu au milieu des corps nus    saisir la grenouille ventrue.   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2018

Vue d'entre les gouttes

    A même le sol    gouttelettes de rosée à contre-jour    se proposer    sur les anneaux concentriques    pour sortir de la grotte    et danser    illuminé par la mer des origines    alternance d'ombre et de lumière    aux extrémités ténues    engendrées par le retour de la tradition    sans que celà soit imposé    en bas de page    à pousser la pierre devant l'excavation   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2018

Ce visage si sage

       Ce visage si sage    par le défilé ardent    donnait aux houpes sombres de la forêt    la nébuleuse essorée d'un soir d'orage.         Çi devant la rogne du torrent    ponctuée du cri d'un rapace    encensait d'une étreinte tendre    la corniche aux propos échangés.         L'homme et la femme    en leur altérité feinte    consacraient leur quête de vision ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2018

De voyager librement me fût permis

De voyager librement    me fût permis    entrant par le trou des origines    voir l'animal au pouvoir remarquable    sans cavalier et indomptable    sous les brumes    révélant à mesure de la montée du soleil    la respiration matriarche des grands hêtres.         Deux fois je me retournai    point pour repérer le chemin du retour    mais pour attendre le passage de l'ondine    et ficher dans le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]