la présence à ce qui s'advient

15 mai 2017

Les mots advenus

  Les mots qui nous viennent    nous font être un peu plus.    Ils sont là,    en bouche,    d'encre vêtus,    et labourés de près.      Pourtant,     telle l'abeille       cette envie d'être,    dans le sens du vent,    au plus près de ce qui vit,    nous oblige    à faire route vers l'inconnu,    inexorablement,    juste avec un signe en pupille,    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2017

Voix d'entre les galets

      Voix d'entre les galets    prise tôt    une pincée de miel    sur l'haleine du vent de mai.      Grande femme    aux jambes fines    posées en asymptote    contre le coeur à l'unisson.      Unique pressentiment     des courtes pailles    rassemblées à la dérobée    au creux des vagues lasses.      Les arpèges de la guitare    accompagnent d'un soupçon... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mai 2017

Jean et François

  Si ailleurs    si intime    au bout des doigts    venir et mourir    au pays qui te ressemble    sous le spasme consommé      Jean    mon ami de l'Esprit    ma croix    mon cri.      Sur la terre    à même la poussière    l'étoile reflète    le chant mystérieux    en fuite    de par les mondes.        François    mon... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Ensemble il se peut

    Silence des plantes ~    en marge bleu blanc d'un train    que le vent suscite.       *  Collé en colline    le domino des maisons    ~ insectes du diable.     * Passe l'oiseau noir    aux effluves des nuages    ~ portique au sommet.     * Le nid de la pie    en réseau rectangulaire    ~ source de dépit.     * Bras serpentifère ~    claquent... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2017

Visages visages au touché de nos cœurs

    Visages visages    au touché de nos cœurs    à portée de muscles    en évitement des corps    regard de braise      sommes de veille    sur les photos    graves et tristes    à se jeter du haut de la falaise    colibri des inflexions    passacaille des brumes dissoutes    laissant apparaître les veinules d'une main si blanche    à décrypter le soir à la bougie    papiers... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2017

Es-tu là mon âme ?

  Es-tu là      glissando sans dérobade    à me porter sur l'onde douce amère    lune entrevue au parloir    écorce arrachée du chêne-liège    se faufilant dans la foule lente    passager ébloui    des sentes odorantes.      Mon âme    seule    au hasard d'une sortie    se vit prise    dans le flot des migrants    ô mon âme    l'altérité est une autre identité... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2017

Marée remise

  Marée remise    marée rétrocédée    marée du compte à rebours    marée déposée    marée reprise    verrai-je le hocquet    descendre toboggant    la pente aux ajoncs    la mise en veille      des sphaignes de l'étang    ma correspondance    en grand équipage    filant sans attendre    que je m'étreigne    pleurs refluantes    sous le dais mercantile  ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2017

Mon âge assis contre l'arbre

  Mon âge          assis contre l'arbre     regarde      boule de suif éteinte     à la tombée du jour    un cataplasme en brise-glace      de retour de mission    de père et mère le descendant    au risque de connaître    flamme terminale    mes annales dispersées    un soir de grand vent    la carrière ouverte    et     dernier charroi    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2017

Sous la gouttière du temple

  Sous la gouttière du temple   y'a la romance   la saga du temps qui passe   le cortège des semelles de bois le frisson des roseaux le gong d'une porte que l'on ouvre   et qui grince   demain ou après-demain   de rien en rien   les bras ballants   yeux levés   à l'horizontale   festons des nuages   hors limite du ciel   en syncope légère   sur le pavé d'argile   à griffer d'ongles écaillés   le passage des fourmis   en rivière... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2017

L'écritoire souterraine

     Noir de noir   sur l'écritoire souterraine   de lacet en lacet   tendre la corde raide   entre chien et loup.     Capter la prosodie   du glatissement des vautours   vertigineux voiliers   éboueurs de vestiges   sans soupçon   sans contre-façon accablant de tristesse.       Surgissement des mains tendues   jaillies   blanches   de la paroi anthracite   aux reflets de lune   en retrait des lumières... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]