179-IMG_6159

 

 au croisillon des allégations   

le fractal ciselé par l'orfèvre   

hèle le Minotaure      

 

Fée penchée   

jusqu'à l'envie   

sur le berceau de ma naissance      

 

gibier angélique   

dans le buisson du temps   

je te pressens au cœur des fenaisons        

 

fidèle à son sautillement   

le moineau friquet de mes attentes   

verdit la petite flamme      

 

Pour se brisant   

jusqu'à l'effacement   

porter bruissement de l'âme      

 

Je m'adonnerai   

tu résonneras   

ce sera mieux ainsi      

 

portes dégonguées   

par le souffle de l'orage   

apporte clés souveraines      

 

et nous vivons   

en arrière-plan des cartographies   

l'humeur des grillages      

 

écrire   

pour mettre quelque système en haleine   

sans que verve nous porte      

 

à peine

l'amour nous dépouillant de tout   

nous prodiguer le plus      

 

 

1071