02-IMG_5239

 Où vas-tu l'homme rouge    

De tes vingt ans révélés    

Jeune pousse   

Vers la corne d'abondance ?        

 

Que feras-tu des peaux de lapin    

Accolées à la porte des granges    

Quand le jour pointant    

L'abeille en ruche sera abondamment pourvue ?        

 

A quand le rugissement du tracteur    

Près du tas de bois aux amours    

Alors que dehors la bise venue    

Même les traces di lièvre s'effaceront ?        

 

Assise sur la margelle    

Madeleine attendra l'homme doux    

Dont les yeux lavandes    

Effaceront les larmes d'avant l'été .        

 

Affrétant le dessous de table    

D'une litière grasse    

Le chien Obiwan évoquera d'un long aboiement    

Les persiennes fermées encore pour pas bien longtemps.        

 

Petite fille des eaux cristallines    

A la robe de fête    

Chante et me reviens    

La romance du printemps.        

 

 

936