IMG_6548

Un regard    

Pour écrire l'âme de ce regard  

enchantement simple    

promu par un vide essentiel    

aléa de l'existence    

Tout en prières.        

 

Toucher du doigt    

La voute céleste    

Adombre le récit    

En décoction de cette nuit soyeuse    

De l'absence à la présence    

D'une lune parfaite.        

 

En plein vent    

Il se peut    

Qu'aller plus loin    

Dénote la réouverture de la plaie    

Dans ce cercle d'air et de songes    

Qui ne nous quitte pas.        

 

Au hasard    

Mais bien là    

Le regard manie l'éternité    

Pour faire régner silence    

Au pied des souvenirs    

Sans aller plus loin.        

 

Un regard     

Qui me prend tout    

De l'automne à l'été    

Un geste qu'il a fallu extraire    

De la gangue des faussetés    

Mes sœurs pestiférées.        

 

En éternité    

C'est toujours comme ça    

On se console comme on peut    

Dans la perspective    

Que la petite main de l'amour    

Veuille déposer le nacre d'un sourire.        

 

Mille événements seront passés    

De luttes au dégoût, à l'insolence même    

Pour qu'en bas de page    

Il soit le sigle de l'extase    

D'une aurore boréale    

Toute voile dehors.        

 

Entre le monde et l'âme    

Deux foudres inconciliables    

J'ai fait le choix    

De ce regard    

Fixant claire et chantante vie    

Le ravissement de l'écrit.        

 

 

928