07-IMG_3881

 

 Dans une boîte à chaussures   

sous le pommier du Japon   

au milieu des feuilles tombées mouillées sur les pavés   

Grand Chat était là.      

 

 

Son corps palpitait   

rose de peau   

sans poils.      

 

Je me suis incliné   

pour effleurer du doigt

son corps nu et tiède

puis penché contre sa tête                

nous regarder   

lui et moi   

et ses yeux pleuraient   

et mon cœur s'ouvrait.           

 

J'ai délicatement frôlé ses vibrisses   

il a légèrement tourné sa tête   

m'a fait un petit clin d'œil   

un signe   

pour me dire que là où il était   

ça allait.      

 

Accomplir un nouveau tour   

est innocence de l'enfance   

pour revenir à soi   

et préparer une nouvelle naissance   

dans le cercle parfait   

comme la lune croît et décroît   

en pulsations renouvelées   

en perfection   

pattes agiles et griffues   

à bondir sur la terre   

et la creuser.      

 

 

869