212-IMG_4328

 

Tes mains de neige teintes   

à la closeraie des lilas   

ont bâti la cheminée des forges   

sans un cri sans un souci.      

 

Le sourire laissé en bandoulière   

sans que le bât blesse   

l'âne de Cucugnan   

et l'âme des parents.      

 

A friser l'esprit   

des calques d'antan   

il est un atome du présent   

pris au piège d'un carcan.      

      

Se dandinent   

sous le velours des lauzes   

le prisme des accords vertébraux   

des laudes délicates.      

 

Au matin de juin   

malin de bisous doux   

avec toi sans que vienne la peur   

sous la calune   

un scarabée doré    

lustré de nuits passées   

s'est glissé en tendresse   

sur ton palier de fils vierges.      

 

 

816