019-IMG_4223

 

 J'ai fait avec Japhet   

le plein de mots câblés   

telle forêt secrète advenant sans motif   

autour d'une souche-mère.      

 

A ballotter du chef   

en culpabilité de l'animal pris au piège   

les artistes circassiens se dessaisirent   

des mirlitons de la fête.      

 

Mâle mort à l'horizon   

aux tubercules clamées   

le jonc du temps libre écarquilla le sous-bois   

des yeux scintillants plein le ciel étoilé.     

 

Soulevant le regard   

la beauté apparut   

fragile et empruntée   

sous ses paupières de roues ferrées.      

 

Tu es devant la porte spéciale   

de l'ouvrir sera ton chemin   

d'inviter l'invisible dans ta vie   

en élévation de l'intuition   

langage essentiel au carrefour de l'étrange   

retrouvailles avec le sens de notre humanité   

ouverture vibrante avec le monde   

langage du cœur.      

 

 

814