IMG_0499

 

De leurs bras nus    

les femmes enserraient le monde    

pour clamer haut et fort    

le burlesque des situations.        

 

Mal leurs en pris    

car Guignol suivi de ses sbires    

se mit à les courser    

dans la grande salle des sollicitudes.        

 

Fallait les voir    

ces graves messieurs de la basse cour    

de s'écharper sans que leur noirceur en pâtisse     

sous les dorures du palais des sports.        

 

Au rythme des agressions    

passées et à venir    

le qu'en dira-t-on des messageries    

fît des principes de gestion la geste écarlate.        

 

Sauriez-vous retirer du marigot    

le corps des femmes    

alors que pourissent sur les toits de tôle    

les dépouilles de leurs enfants.        

 

Sales et grises de non-dits    

elles se mirent à compter leurs lunes    

accrochées au mât de cocagne    

pour le sacre du printemps.        

 

Faussement achoppées de paillettes    

ces dames d'esprit échangeaient leurs recettes    

du bien-être pensant à la sauce gribiche    

au vert-galant en forêt-noire.        

 

S'agittèrent dans la mousse    

leurs corps ponçés de près    

en vue du dessert amaranthe    

des levées de fin de saison.        

 

Surgirent du dessous des tables    

l'organe turgescent de cape et d'épée    

que les gracieuses hégéries    

se mirent à couper en rondelles.        

 

Salées, poivrées et mijotantes à souhait    

nous eûmes l'honneur d'arrondir nos fins de mois    

sur le piano métallique du Saint-Esprit    

à l'écoute du ciel destiné.          

 

S'inclinèrent face contre terre    

les rebelles et les courtisées    

sachant cligner de l'œil    

par temps de pluie.        

 

Dans cet état d'émergence absolue    

dégrossir, raffiner, purifier s'imposait    

pour nourir de grosses larmes     

la flèche décochée de la Mission.        

 

761