IMG_8398

 

 Au silence des lieux   

mes bras autour de ton corps   

renouveler l'élan   

sans éveiller le chant des frayeurs.        

 

 

Reviennent les chansons échangées   

au long des rives du passé   

murmure de l'eau   

au vent courbant nos peines   

paupières mi-closes    

au vol rasant du martin-pêcheur   

trait de sagacité   

sur le chemin de graviers   

crissant sous le talon de guingois   

les bras liés par l'alliance nouvelle   

sans que parole soit   

en oubli du temps des sangs échangés   

passage étroit d'une rive l'autre   

accompagnant l'étreinte   

livrée au ciel disposé    

à nous recevoir   

toi et moi   

au sortir d'un orage des cœurs.      

 

 

431