toit de jour à Ste Cth

 

Margelle des mots   

aux portes souterraines   

effluves lasses   

que le vent emporte   

sage renaissance   

des sons de l'enfance   

présence chérie   

des cerises en printemps   

que la dent croque   

mitaines dans les poches   

de notre avenir   

sous l'ombre des platanes    

sur le parvis des cathédrales   

la morsure du froid   

atteint le tréfonds de l'âme   

souplement   

parmi les graminées   

un souffle sur ta main   

en descente du soleil   

comme en passant.   

 

350