IMG_4219

 

La herse abrasive  

coupa court au crâne pelé .  

 

Elle agrippa le sol   

et pétrifia les ressources migratrices .  

  

 Pommelée d'or  

enfreignant la règle  

ne conservant de la crème acrylique  

que quelques moignons hiératiques .  

 

Nous ne pouvions en rester là  

aussi ,   

pupilles dilatées ,  

approchâmes de la jugulaire  

pollens en suspens  

les stèles coopérant  

à la dégringolade  

vers le pourpre des nuits fauves  

le couteau d'Abraham en viatique .  

 

Flanqués de notre armada réconcilée  

il se fît que le minerai des origines  

soit extrait des sources ardentes  

de nos vitrifications piétinées .  

 

Ô brillance !  

sous tes sabots demeure la sécheresse de l'oubli  

sous la fourrure des nuits , un jour blâfard  

sous ta lèvre , l'inimitable esprit  

sous ta plume , le bourgeon johannique  

sous les minéraux calcinés , l'avenir émergé  

sous les baies énuclées , l'architecte du souffle .  

 

Ma déchirure !  

cette plaie où refléter nos visages tailladés  

cette volée de cloches  

rappelant la fumée des bûchers  

d'une cosmogonie terminale .  

 

Notre futur ,  

la résine épiphanique  

résiliant les frisures de l'épiderme  

le pas de deux   

sur l'horizon arc-en-ciel  

telle une balle perforant l'Absolu   

notre enjambement  

cette énigme  

où puiser la vision .  

 

283