16 mai 2016

Ne pas s'attacher

   Ne pas s'attacher en vibration danser le feu les bras ouverts le silence pour transmission chaque battement de coeur échangé   à tous découvrir la science et le beau en fermant les yeux ces images qui nous assaillent sans comprendre absolument frappé en intériorité fasciné engoncé la pensée libérée par étapes sentir la présence  écarter le faux  sans abstraction sans peur sans question avec vigueur au gré des circonstances se consacrer à l'étude se nourrir de pain et d'eau la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2016

Celle qui passait

  Celle qui passait    de ses pas roses    sous la glycine .      De son évangéliaire    pendait la fibre marque-pages ,    à l'auriculaire une blessure .      Le gravier foulé    raclait la gorge nénuphar    de quelques gouttes de nectar .      Prenait-elle plaisir    à ouvrir ses papilles    hors de nos ruches ?      Sera-t-elle éclose ,    cette tristesse ,... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2016

Larmes , alarme , en armes

   Larmes violon de l'âme attente du savoir .   Alarme  contre celle qui ment ce peu de semence .   En armes  versé dans ce siècle stupide diktat .   Larmes  en regard caméra l'arbre tremble .   Alarme de vengeance point juste l'éloignement .   En armes fondamentalement froides déposées sur le seuil .   Larmes  par trop de chaleur une gelée sur le sol .   Alarme sans que derrière la colline  montent les officiants .   En armes... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2016

Jacasserie des mots en impertinence

     Jacasserie des mots en impertinence au fruit mûr de la mutation la parenthèse moderne se ferme s'ouvre le pas nommé .   D'isthmes en lagunes la mer creuse les reins de l'onirique sapience d'une rationnalité tombée en déshérence .   De Dieu parler par évitement brutalisant ce qu'on enferme sens et passions reflétant les bavardages  faire l'éloge de la raison sensible .   De la paille pour les vilains sans écrit sans parole l'exemplarité en perspective la mule passe le gué . ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2016

Asphodèle des prairies premières

    Asphodèle des prairies premières au pas sur un cheval blanc je lambine et signe le vent des ancêtres l'haleine .     Neige printanière à l'offre sémaphore la glissade éponyme surgit au Caravage des afflictions l'élan du silence .   Finement ciselées par le cor des chasseurs se courbent les herbes  au corridor des roches luisantes l'Esprit esquisse un pas de danse .   Près du ruisseau la tente blanche au gré des jours et des nuits passe l'oiseau mémoire hélant l'ours à la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2016

Chutes de mots

     Massive attaque    des chutes de mots    en naissance du jour    flèches de vérité .          Chaotant en chemin    de sable et de poussière    la cariole hoquette    la maillonnaise prend .      Que m'importe les clés    l'avenir n'a de fin    que cette mise en bouche    l'espérance abrégée .      Déversoir à point nommé    le ruisseau... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2016

Et cette écoute sage

        Pastille sèche à la menthe    accroc accord et rythme rebelles    à l'entrée en scène    du spectre éructant .      Mauvaise affaire    effet de manche    cadavre exquis posé    sur les mots membranes .         Que brassent les corps    aux trémolos des courses en forêt    acquises - point acquises    il se fait tard - il faut rentrer .      ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2016

L'intelligence du désir de vivre

        Cette nuit à venir à vivre en chair et en pensée à renverser les murs pour se faire comprendre .     Se recentrer est au carrefour de belles conquêtes . Faire apparence est putréfaction annoncée , levée de la porte infernale , artéfact des anciens désastres .   Attention le nom imprononçable est ce tombeau mouvant aux multiples entrées  bouleversant l'homme dépenaillé .   La conscience de l'existence accueille l'approche du réel . Donnons à l'amour ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2016

Sylvain GERARD . oeuvre 4 - Flûte andine pour un cosmonaute

  Sylvain . Flûte andine à la sortie des garages petit homme droit sur ses appuis la bouille chafouine et néanmoins indéfectiblement optimiste ça balance et ça revient cette verrue sur le nez partie en espace de ses harnais les tuyaux de l'air montrent la piste du caravansérail où s'arrêtent les chameaux de l'obscure évidence .   Elles balayaient devant leurs portes les flèches pointues de la dérision irrésistible amour de tes genoux sensibles  Ô mon amour tamaris aux yeux doux .   En... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2016

A point d'heure en marge .

  Les cris des frères et soeurs qu'ils étreignent en rondes hivernales aux marges d'été des mains maigres pommadent la pâte de fleurs des champs nuages pommelés trouant leur manteau de pluie pour une écoute singulière et bondir sur le rable des minérales églises que le miroir ausculte étrange retournement à point d'heure d'entre les brûlantes paroles lentes pousssières dévalant le rai de soleil l'odeur emplit la pièce il n'est de politesse que formes vivantes et blessures saignantes sons et lumières à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]