15 mai 2018

Ce visage si sage

       Ce visage si sage    par le défilé ardent    donnait aux houpes forestières    la nébuleuse essorée d'un soir d'orage.         Çi devant la rogne du torrent    ponctuée du cri d'un rapace    encensait d'une étreinte étrange    la corniche aux propos échangés.         L'homme et la femme    par leur altérité feinte    encensaient leur quête de vision    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2018

De voyager librement me fût permis

De voyager librement    me fût permis    d'entrer par le trou des origines    voir l'animal au pouvoir remarquable    sans cavalier et indomptable    sous les brumes    révélant à mesure de la montée du soleil    la respiration matriarche des grands hêtres.         Deux fois je me retournai    et repérai le chemin du retour    au passage de l'ondine    pour ficher dans le sol la planche de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2018

Edit de mai 2018

    Eclosion de bienveillance   Que valent les écueils   Devant la Beauté   Sous la coupe des vents   Passent   Notes étrangères   Le palanquin des jours sans fin.           S'offrent   Les souvenirs   Le piétinement de la foule   A l'entrée des lieux sacrés   Que la gerbe rassemble   Dans la danse des esprits   Que notre main désigne.        ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2018

Dans le drapé des jours venants

  J'ai tondu l'herbe    aux pâquerettes invasives    en évitant les campanules     près de l'amandier    puis il y eût le merisier    les pommiers    les lilas     et la glycine,    à éviter.         Eclosion printanière du principe d'amour    fulgurant en son apparition    cachotier en sa disparition    avec l'ascension des feuilles    parure encorbelant les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Nul n'est hostile

    Nul n'est hostile    quand monte le cri de la nuit    mouvance ajustée    au crêpe des fascinations.           Se parent de mille feux    le cœur des Anges    et son échanson l'Inaugural    au temps de la moisson.         Epuisés et vindicatifs    le Sacré par la cheminée    le Secret par la parole humaine   Tous montèrent dire adieu à notre mère. ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

Patrie des ondes murmurantes

     S'échappa par delà la colline    divine et médisante Mélusine    cette rencontre nuptiale évoquée    par un matin de méditante pensée.         S'attardant au déploiement des origines    au sens du sens que le berger pagine    le bouc du Parnasse à demi-nu    afficha l'éternel oubli de l'être.         Silencieuse flamme en bord de l'Analogue    éphémère parole    promesse... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2018

Petite main poétique clouée sur la porte des granges

  Des mots de cliques et de claques    signent le ciel d'ordures clinquantes.         Les errances sont légitimées    par les propagandes baveuses.         Les attaques aériennes    abreuvent la nuit    du sifflement des bombes.         Des tombes retournées    fleurissent les fêlures de l'esprit.         Il n'y a d'espoir que la petite main poétique    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2018

Manon peint

  Manon est une jeune femme lunaire    Dont l’âme va à la vitesse de la lumière    Elle est joyeusement désinhibée    Sans mental    Sans jugement    Son rapport au monde est un fait de nature      Sa maturité artistique relève de la pure nécessité    Comme elle sent ce qu’elle vit    Dans le moment    Ses valeurs sont étrangères à ce qui se fait    Sa Vérité est celle de l’instant    D’une... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2018

Au vertige des songes

    Elle peignait la nuit    sur une toile blanche    bâtissant son royaume    d'invisibles touches aux branches de son arbre.         Lentes et fluides    les coulures de l'esprit    proposaient leurs sucres    au vertige des songes    entre l'air et le monde.         Le vent se leva    la Bête vint    en catimini sous la lanterne    donner le mot de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2018

Au canevas des fluttes agasses

   Au plus fort des choses périssables    le piano se fait trompette    sur le frisé de ses cheveux    regards croisés   vers le visage aux rayons ailées.         Soutenir le langage    pareil au papillon de nuit    coulent les notes     vers la chambre des romances    afin qu'il se souvienne.             Les bras révélés sur cette robe noire    traversent... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]