14 août 2016

Les petits bonshommes d'Oléron

    En bord de mer scrutent le soleil couchant les petits bonshommes d'Oléron .     Sans doigts sans voix justes posés là les galets roulés de l'océan .   Montent la garde les guetteurs immobiles de la parole perdue .    Ardente présence compagnons des vagues au flux et reflux des choses créées .   Se marient au plus bas du tertre le croc des cailloux blancs et la caresse moussue des eaux .   Là, le destin parade d'âpreté et d'immobilité telle une lampe secrète . ... [Lire la suite]

13 août 2016

Apprendre la vie

    Se courbent se cabrent les molles ombres sable .   S'affolent en tombée de nuit les effluves lasses .   Monte des fossés la main leste des remontrances omniprésence des situations inachevées .   Portes coulissantes à l'avenant dans l'embrasure le chant des steppes ourdit la plainte .   Salissures engrangées bonne pesée et duo infrangible les bras s'allongent .   Cheveux en bataille le simulacre des discordes fait se lever les errants .   Ne déchirez pas les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

Emettre le plus intime

     Emettre le plus intime saisir le sentiment le plus profond être en relation d'amour le Soi et le petit Moi .     Tirer sur le sein pour que le lait monte tout un monde à relier posséder l'illimité .   Plonger la boule de feu  en la gorge béante d'une main assurée être le vertige caché .   Ne plus être enfermé dans l'illusion ne plus être un "être à part" ne plus être l'aveuglement ne pas avoir peur .   Loin des sentiers battus élevons l'aérienne convenance ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juillet 2016

Il vint sans mot dire

    En toute légitimité il vint sans mot dire au plus charmant moment dialogue de l'astucieux charpentier avec sa colombe .     Mon âme est exaltation de conciliations en actes propitiatoires elle répand sur la tourbe des moissons noyées le voile des hypothèses que l'engagement concède aux peurs .   Ecartant toute chair je m'enquis d'une rivière souterraine rejaillie à l'air libre oeuvre de joie hors le cloaque d'un monde idéal pour méditer sur la passementerie tissage des sillons blonds... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 20:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2016

La herse abrasive

    La herse abrasive   coupa court au crâne pelé .     Elle agrippa le sol    et pétrifia les ressources migratrices .       Pommelée d'or   enfreignant la règle   ne conservant de la crème acrylique   que quelques moignons hiératiques .     Nous ne pouvions en rester là   aussi ,    pupilles dilatées ,   approchâmes de la jugulaire   pollens en suspens   les stèles coopérant   à la dégringolade... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Elle marche en plein jour

   Elle marche en plein jour la logorrhée ductile patte duveteuse et peau bouillonnante elle ombre l'asphalte de sa quenouille d'Arc .   Ennemie des perfections le baiser des visiteurs noircit le chambranle de sa porte bouleversante caverne où trône le Dieu infigurable que son profil aguiche .   Désinence d'une substance infrangible elle monte méditante la colline aux trois potences aspect hésitant des coutumes de l'esprit elle remise le sabre des amants aux champs des Intouchables rasant ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2016

La Vérité en villégiature

   Ne pouvant supporter d'être en villégiature de la Vérité je m'efforce en face d'une vie mienne de ne pas profaner les tendres et sagaces crinières du chant de l'obscur .   Je plonge et fouille les magnificences de la nuit cathédrale . J'accompage les gerbes de terre et de sang giclant hors des tranchées . Je filtre et laisse passer les pesantes pensées de l'espoir . J'arrache à la mort ce qui n'est pas né et dresse sur le bûcher des circonstances les grandes rosaces de lumière .   Ombre ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2016

Mystère du verbe

     A contrario du mystère du verbe Il y eût l'illumination d'un soleil spirituel Ecartement des données primesautières Splendeur reconstituée du désir Sans que la phrase se dégrade .      Mienne est la tâche Au passage inattendu de l'obscurité Eclipse d'une vision première L'énigme s'interpose Sans que négligence fasse loi .   Fort de lumière L'obscur vitrail révèle son envers Martyre devant la porte des anges S'ensevelissent les trésors de l'appartenance S'enfle la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2016

Conscience d'être cerise

    Conscience d'être cerise    Souffrir de tant de conscience    Sourire du noyau à la pulpe    Que me soit donnée l'âme    Irradiante âme    Au sortir de cette déchéance    Parfois souffrance    En illusion de tant d'absences    Coagulées au mirliton des afflictions    En rachat d'une tristesse humiliée    Puis vivre éternellement    Chêne liège naisseur de peaux parfumées    En sudation... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2016

Pensée errante d'une force terre à terre

      Pensée errante d'une force terre à terre précipitant l'imperceptible  de l'action réalisée .     Révolte du fondamental à rendre l'homme plus fort , sursaut de l'évolution , juste perception du pic d'amour .     Ouvrir les vasques du mental , briser l'illusion , craquer l'avant-traçé de nos désirs , paroxysme des morales .   Finie la transmission des choses dites , nous sommes en marche vers l'ère pleine , affouillant la grève des mers refluantes , sur les pas... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]