21 octobre 2016

Dans le verre de l'aube

 Dans le verre de l'aube fleur des murs et chat des champs ~ grenouille en instance     297
Posté par regardauvergne à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2016

Paré de dentelles

     Paré de dentelles un cierge sur le ventre ~ les ailes du regard   296
Posté par regardauvergne à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Il avance le bougre

                                    Il avance le bougre   faible effrayé saccadé ~ pluie de gris souris   295
Posté par regardauvergne à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Caché par la neige

               Caché par la neige le miroir rond devant moi ~ je te viens déjà          294
Posté par regardauvergne à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2016

Des pleurs dans la maison

    Des pleurs dans la maison la tristesse tourne la clé l'huis grince les murs portent l'humide ses beaux yeux clairs vacillent .   Et pourtant nulle trace de cendres la vie est chaude encore parmi les nuages que la lune encorbelle .   Une fourrure couvre la peur de ses seins nus nourrissant sa bouche les feux timides de la parole deviennent vol de chauve-souris .   Prendre congé à l'opposé du jour quand les enfants dorment quand de froids soupirs se lèvent tel le brouillard en fond... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2016

Enfouissement perpétuel

   Les mots que rient ma mère    douces fleurs des champs    grappillées de main de fer    sans crainte ni orties      ad hominem      couvrent  l'horizon    reliques         ensevelies à la truelle      dans le béton des souffles éteints.      Les objets se dissolvent    les gadgets s'entassent sur la plage    un drapeau claque son opprobre    la capsule... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2016

A la pliure exactement

      A la pliure exactement entre l'ancien et le nouveau monde.         Que des gens se transforment par eux-mêmes dans la connaissance de soi, le combat intérieur, le vécu personnel.   Que des guides s'engagent à fond, qu'ils maintiennent la tradition dans leurs combats du moment, que des êtres, des leaders, des maîtres fécondent nos traces futures, qu'ils promeuvent par l'humilité, la patience et la confiance nos idéaux de demain.   Qu'adviennent les guérisseurs ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2016

Nous, les hommes de bien

  S'allongeant en bord de grève, à la tombée du jour, en l'huile des couleurs de l'esprit, le long des cairns de pierre, harpes dressées, de hautes silhouettes apparurent. Filtrant le vent, le cri d'un oiseau se dégageât des décoctions marines. Sans confusion, les hommes retrouvaient les labours d'antan et l'herbe ensoleillée.  Ils étaient dix ; dix vivants parmi les Invisibles et les Absents, dix vivants animés de la ferme conviction de bientôt s'élancer hors des écluses à poissons vers l'improbable fin du jour. Il y... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2016

Ficelle brune du poème

    Ficelle brune accrochée paquet cadeau pour l'amant des varechs indéfinie au passage immédiat captatrice de lumière offerte offrande empaquetée hors les mots question posée façon d'être en évaporation du visible connivence entre l'éternel et le fugace un rai de joyeuseté sans obstacle à la voie témoignage aux limites du stérile et de la grâce sans énoncé par un jeu d'algues se pourvoir en Babel vibrations piliers soutenant le temple invisible autel marqué d'une croix amande du poème clé de la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2016

Causerie du bord de mer

      Causerie du bord de mer    que le ciel altère par ses humeurs changeantes    nez contre nez    entreprendre d'agir    d'aider la vie    sans envahir l'autre    utilisant le sable du clepsydre    sans nier les épreuves    pas à pas     entre personnes consentantes    sans fadeur ni rajout    au gré du zéphyr .      Une fois, une seule fois    en fin d'errance... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]