21 octobre 2012

Gardien de la crypte et du tabernacle

      Oiseau-ego de la conscience de soi . Cette nécessité-vide qui s'apostrophe elle-même . Ainsi s'effondre le monde de l'éthique où nous avions nos motifs, nos fins et le Sens, c'est-à-dire la substance de la vie . Moment de retour à l'universel qui en se réfléchissant révèle l'individu comme lieu singulier d'envol de la colombe, comme avènement de la personne .   21
Posté par regardauvergne à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2012

Si l'homme se rencontre lui-même

     Si l'Homme se rencontre lui-même dans sa profondeur du plus bas, du plus noir et méchant, il se trouve face à ses ombres, au dragon qu'il est au fond de lui-même . S'il est capable d'embrasser ce dragon et de s'unir à lui, c'est alors qu'éclate le mystère et c'est le plein embrasement de la rencontre . Le Retournement prélude à la Résurrection .   20
Posté par regardauvergne à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2012

Aimer quelqu'un

      C'est l'aimer parce qu'il est dans sa singularité . Il n'y a pas à le comparer avec des canons de beauté, de sagesse ou d'intelligence, mais simplement à laisser la réalité être pleinement ce qu'elle est sans la rapporter à nos idéaux .   19
Posté par regardauvergne à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2012

L'eau de la fontaine d'Orcival

        L'eau de la fontaine d'Orcival est une eau particulière, proche de certaines autres bien sûr, surtout de l'eau du robinet, de celle de la bouteille plastique, de l'éprouvette, de l'eau de pluie, mais différente d'elles pourtant, et très éloignée encore de celle des bénitiers . Et bien entendu c'est sa différence qui m'intéresse, cette différence qui par son caractère absolu est essentiellement processus de relation entre le contenant et le contenu, entre l'eau et son usage domestique ou imaginal . ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2012

Tel le feu qui pénètre le fer

     Tel le feu qui pénètre le fer quant celui-ci est jeté dans le brasier ... Le fer garde la substance du métal mais il devient et réalise le feu qui l'habite et le transfigure littéralement . Ainsi vont les hommes lorsque le saisisement d'une rencontre les convoque au retournement . Ils se pourvoient alors en créativité, hors du temps et de l'espace, vers le tendre abandon de leur être existentiel, pour aborder le coeur en feu la vague du Mystère .   17
Posté par regardauvergne à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2012

ça respire en nous

         Ca respire en nous sans que nous y fassions quoi que ce soit . Eprouver cela est une expérience frappante de la grande Force qui nous habite et nous maintient en vie sans notre intervention . Et cette force fait l'admiration du monde végétal qui n'a de cesse, à mesure de l'ouverture et de la fermeture de ses appendices ailés, de créer le jour et la nuit .   16
Posté par regardauvergne à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2012

Le but de la relation

     Le but de la relation n'est pas de faire de l'un avec de l'autre, de le réduire au même, mais au contraire de le confirmer dans sa différence et de faire de cette différence la condition même de l'alliance . On ne se sert pas de la relation pour son propre accomplissement, c'est la relation elle-même qui est notre propre accomplissement et révélation d'un autre niveau d'expression de notre être, l'Amour, qui est entre et au-delà de l'Amant et de l'Aimée .   15
Posté par regardauvergne à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2012

Aller gaillardement

     Aller gaillardement à la rencontre de ce monde qui existe vraiment, non de ce monde fantasmé par nos égos sourcilleux et apeurés, mais de ce Réel, garant de la puissance imaginale de l'être, au-delà de la réalité coagulée où s'englue l'esprit . Chaque jour, être appelé à réactualiser l'espérance, à renouveler l'alliance .   14
Posté par regardauvergne à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2012

L'importance du don

     L'attention portée aux autres que ce don appelle . Une normalité du don et de l'attention et non une conformité à une règle morale . Une attention qui va de pair avec le respect . Et puis il y a l'humilité ...  Comme le sable qui glisse entre les doigts et n'est jamais acquise . Réveil en nous de cette nostalgie des valeurs qui parfois s'estompent .   13
Posté par regardauvergne à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2012

Cette immobilité. Conscience pure

     Cela fait partie du chemin que de se perdre dans le monde. L'Etre humain alors en marche, interagit avec ses émotions, avec l'autre, avec la planète . Et que naissent le ruissellement en soi de ces forces assoupies au fond de l'illusion  ! Regarde-les, vois  ! Et tu seras vécu .   12
Posté par regardauvergne à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]