28 août 2020

Marine avait deux ans

    Marine avait deux ans     et un bien joli minois.           Elle babillait d'étranges sons     de bulles de salive agrémentés.           Ses sabots traînaient un peu     trop grands pour elle.           De sa sœur aînée     ils étaient passés à ses pieds.           Et la vie se déroulait douce     dans la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2020

Fallait bien du courage

    Fallait bien du courage     pour remonter du port     la brouette pleine de paniers     recouverts d'algues.           La roue ripait sur les encoignures     des pavés     frères et sœurs à ses côtés     dans la brume du matin.           L'humide sériait de près     les touches colorées     de cette toile insensée ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2020

Son nom était imprononçable

   Son nom était imprononçable     mi ami ou quelque chose comme ça     que l'on échangeait à la sortie du bistrot     sans qu'une syllabe échappe de trop.           Semblait belle femme cependant     avec ses yeux bleus sous ses cheveux crêpus     à la poitrine allégorique     sur un corps de liane.           Les galets gragnolaient     sous la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2020

Mille baisers à la dérobée

     Mille baisers     à la dérobée     se sont envolés     de l'arbre de Judée.             Raison à celà     la fuite des âmes     au raz de l'onde     par faible coefficient de marée.           Il y avait là     dans leur capes de cuir     les agents de l'estran     coutelas à la ceinture.   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2020

Sommes passés de l'autre côté du quinze août

   Sommes passés de l'autre côté du quinze août     à toutes et tous     mes pensées et mes amours     en cortège     sous le dais parfumé du chèvrefeuille.           Nous nous sommes mariés     une fois encore     comme si le temps se donnait en cérémonie     au dit des souvenirs     au gré de la marée     battant pavillon    sous le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2020

Je n'aime pas les agresseurs

    Je n'aime pas les agresseurs.         Je suis monté dans la tour     j'ai vu     j'ai fait tomber des objets     que je me suis empressé de retrouver     une fois descendu.           J'ai rassemblé les gens en cercle     certains assis sur l'herbe     d'autres allongés.           Puis     nous avons été dispersé par... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2020

Faites chanson

   Faites chanson     du venant de vos passions.           Accrochez au vertige de l'instinct     le grouillant d'un ventre affamé.             Soyez de mêche     avec vos pas sur le gravier.           Effleurez du bout des doigts     la ridule des plages de l'esprit.           Soyez alerte     quand volent les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2020

Les nuages avancent

  Les nuages avancent     de concert     pommelés aux baisers de la rencontre     se défaisant des choses faites   et recomposer les scènes premières     de l'enfance     menues galipettes     sur la prairie aux coquelicots     que l'ombrelle des femmes fleurs     ponctue d'ombres et de frissons.           Les nuages dansent     sans... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2020

Le levier des choses dites

      Le levier des choses dites     offre ses bras morts     hors du mont de l'oubli.             Partie de cache cache     au sortir du défilé     les âmes sur leurs grands chevaux     débordèrent d'altruisme.           Il n'en fallut pas plus     pour qu'arrive le souvenir des caravanes     passagères arbustives     ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2020

Saigner doucement

      Saigner doucement     des mots de miel     sur les brisures de l'âme.             Suivre du doigt     sur la vitre giboyeuse     les pleurs de l'enfant.           Ouvrir et fermer     fermer et ouvrir     le pli des souvenirs.           Elargir la plaie     pour plus de rouge encore ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]