17 octobre 2012

La lumière en son camaïeu

       La lumière en son camaïeu rencontre le froid de la dalle. Choc circonstancié du bas d'avec le haut, levée probable de l'enfant endormi, passation de pouvoir entre la nuit et le jour. La lumière est ainsi, à double emploi. la rencontre de l'offert et du donné, le frisson qui nous comble d'amour en notre vulnérabilité, l'approche du sans-repos, le plaisir d'un vol qui jamais ne s'arrêtera car c'est au nid que l'on prend les oiseaux.   11
Posté par regardauvergne à 00:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2012

Le coeur, c'est le plus important

      La tendresse , elle est dans le coeur, pas dans la tête. Et quand parfois il vous arrive d'être emporté par un flot de paroles même louangeuses, méfiez-vous. Derrière le bois, il y a le loup. Ne dressez pas d'obstacle à ce qui, simplement, est relation entre les personnes. relation de chacun avec la divinité. Soyez vrai. L'amour, c'est tout.   10  
Posté par regardauvergne à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

La sérénité

      Etre simplement là, dans son corps, souplement. Respirer l'air présent. Et voir. Ressentir tout son être se dissoudre face à ce qui est devant soi.  Et qu'importe si la limite entre moi et ce que je me donne à voir est émergente, mouvante, floutée et semblant alors animée par une énergie sans source ni destination. Pour de longues minutes, attendre ou ne pas attendre, qu'importe puisque je suis tout autant l'origine que la fin du monde, et que le temps pulse hors le temps qui passe une musique si... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Le calme est déjà là

      Le calme est déjà là, en moi, à demeure si je puis dire. Si je le cherche ailleurs, je lui suis infidèle. Etre dans le dépouillement c'est être totalement soi, totalement nu, pour laisser éclater cette joie qui est déjà présente en nous, cette joie qui nous précède même. Nul besoin d'aller le chercher pour qu'il vienne. Il est déjà là.   8
Posté par regardauvergne à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Autant le succès que l'échec sont des notions égoïstes

   Mais ils sont inévitables. Par moment on a le sentiment d'un échec total. A d'autres moments et de manière beaucoup plus dangereuse on a le sentiment d'avoir réussi. Ces sentiments doivent être pris pour ce qu'ils sont : des jugements de l'ego sur ce que l'ego n'est pas qualifié pour juger.   7
Posté par regardauvergne à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

La fureur de l'acte créateur

         La fureur de l'acte créateur dans toute sa nudité existentielle semble surgir de la matière psychique du tiers inclus par la mise en évidence de l'affectivité du tiers caché.  Logique du contradictoire .   (clin d'oeil à Basarab Nicolescu)   6
Posté par regardauvergne à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2012

Mon pavillon possède quatre entrées

     Celle de l'écrit qui inscrit le concept en rompant le mystère du rhapsode, celle du blanc ligneux chargé de la sueur ouvrière, celle de la trame tissée qui fait émerger le palimpseste de l'empilement des connaissances et celle blanche de la fin de course, blanche puisqu'ouverte en vacuité à ce qui sera.   5
Posté par regardauvergne à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Chaque visage

     Chaque visage est un texte à déchiffrer . Si j'observe le visage de l'autre sans le réduire à ce que je crois en connaître, alors une ouverture peut se produire dans ma conscience et c'est ainsi que Dieu me vient à l'idée . Le visage de l'autre reconnu dans son altérité est de l'ordre de l'insaisissable et de l'infini . Le visage est un continent qu'on a jamais fini d'explorer, une terre sans limite, un océan sans fond . Ses traits, son relief comme celui de l'écorce terrestre, gardent l'empreinte de toutes... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Et bien qu'ayant trop cédé

       Et bien qu'ayant trop cédé pour moins que rien à l'événement extérieur, celui-ci m'a néanmoins permis la lecture de mes démons intérieurs et une petite avancée vers la lumière .   Et ce n'est pas si mal surtout si, le vent brassant les éoliennes,  énumére toutes les possibilités d'émerveiller le monde .   3
Posté par regardauvergne à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Remettre ses dettes

       Il me semble être d'une grande importance de remettre les dettes que nos enfants ou nos proches pourraient avoir vis-à-vis de nous . " Tu ne me dois pas l'amour que je t'ai donné, tu es libre de l'accueillir ou de le refuser " . C'est la meilleure des conditions pour qu'ils ne demeurent pas enchaînés par la plus tendre et la pire des dettes, celle de l'affection .   2
Posté par regardauvergne à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]