02 juillet 2013

Se rejoindre soi-même

      Il faut jeter par dessus bord beaucoup de paresse, mais surtout beaucoup d'inhibition et d'incertitude pour se rejoindre soi-même . Pour toucher les autres à travers moi, je dois y voir plus clair et je dois m'accepter moi-même. Depuis des années j'emmagasine, j'accumule dans un grand réservoir, mais tout cela devrait bien ressortir un jour, sinon j'aurai le sentiment d'avoir vécu pour rien, d'avoir dépouillé l'humanité sans rien lui donner en retour . Tous les problèmes que je traverse et que je tente... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juillet 2013

Par delà la frontière entre le bien et le mal

       La frontière entre le bien et le mal passe entre les deux rives de la rivière. Tout choix d'une rive plutôt que de l'autre ricoche et porte en lui son châtiment et son germe. Le châtiment maintient en enfer ; et le germe, cette force capable de fendre le roc, fissure le coeur. Aussi passons-nous notre vie à tergiverser sur une passerelle . C'est le passage de l'une à l'autre rive qui reste pur mystère. Nous pourrions penser qu'il existe de chaque côté un abîme par lequel s'opère le passage à une autre... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 juillet 2013

Le poète et l'humanité

  En lien de doute et d'espoir .   S'il y a lien entre l'artiste et le reste de l'humanité ce ne peut être que rien de vivant ne peut être créé sans la conscience obscure de ce lien là lien d'amour et de révolte  .   La suite ne peut venir qu'après la fin du film une suite filtrée par la gaieté de la lumière du monde une suite pour grimper quatre à quatre les marches en amitié de l'air s'épaississant à mesure du temps mêlé au temps à mesure de cette journée passée qui ne reviendra pas à mesure des... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2013

Se donner un visage, un nom

  Toi si transparent fricassée des grillons dans la prairie à la tombée de la nuit regard ouvert à l'éveil d'un ciel étoilé hors d'atteinte à la source des murmures  . Tu es venu des profondeurs terrestres de mille pétales constitué devant l'arrivée trépidante des étourneaux à répéter que la marée ne monte  que les appels s'effacent étouffés en fond de cale à espérer que la dernière goutte de pluie tombe sur l'aile de la nuit de feuillages parée aux cimaises de la nostalgie à guetter le furtif... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2013

Quelle nuit cette nuit

Défaite sans parole sous le vol d'un spectre se vidant de ses attributs .   Exil d'une seule nuit dévorée par la toile du songe sans que le secret ne corrompe la mémoire .          ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2013

Envoyez-moi une carte postale

  Avec du bleu partout sans bleus à l'âme avec du vent à perdre haleine mais sans vraiment la perdre avec une tendresse de l'air sans mouche carnassière avec un arbre des tropiques qui ne pique pas avec la mer mais pas trop froide et sans requin avec des bâteaux sur lesquels on pourrait monter avec des vendeurs de chichis qui soient beaux et ne projettent pas de sable sur le bronzage avec des enfants qui ne crient pas avec un soleil qui ne soit pas trop chaud avec une barraque à frites pas trop loin avec un polard à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2013

Dieu et la métaphore

     Dieu est une métaphore pour tout ce qui transcende les plans de la pensée intellectuelle. La pensée intellectuelle est une fleur qui n'abolit pas Dieu. Dieu parfois en ses thuriféraires peut sembler la plante racine de toutes choses. Cette pensée intellectuelle qui à reculons amorce la trace inquisitrice du débordement divin est la rampe d'accès à la vérité. Son pistil d'amour au bord de la congestion fiche la flèche de la connaissance hors de la permissivité du péché. La sagesse à demi enfouie aux prémisses... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2013

La damoiselle de la mer

     La mer au cru d'un bleu des origines je m'y jetais je quittais le radeau des convenances et tenais gente damoiselle contre mon giron l'eau était tendre et propice à l'avancement de la situation au large étale sans terre à l'horizon immense aux fines ondulations régulières et frissonnantes l'onde transparente je distinguais des galets par le fond je nageais sans hâte sans but un temps infini .                                ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2013

C'est clos mais prends garde

     C'est clos mais prends garde là est l'insoumission de pleine lumière là est la rectitude d'une vigilance à l'arc souple là est le seuil des boues de grandes lessives  là est l'ambition de marcher sur les traces de ton nom là est l'intime circoncision de la gamme des échanges élargie aux confins de l'univers là est la responsabilité d'une conscience impeccable là est la couture assemblant d'un fil écarlate les étoffes de chair et du verbe là est le passage que le pas des moutons foule rageuse... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2013

Ne plie pas devant le sommeil

     Ne plie pas devant le sommeil sois le joyeux pourfendeur des mystères pour la même scène passant et repassant savoir dire que l'événement est trousseau de phrases et que dans la vieille querelle du réel et du songe la porte est au milieu des effusions   Sentiment vague en partie émergé d'une nuée de mensonges que le vent pousse vers la montagne pour sentences lancinantes convertir la parole échangée en grisaille de convenance .   Sois le porc épic des remontrance sagaces et si le pas... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]