06 décembre 2013

Sylvain GERARD . oeuvre 1 - La fuite

    Cette remontée du centre de la terre A belle allure vers le commencement du monde Cette perspective où s'essouffle le père invectivé  La brûlure des anciennes alliances que l'on découvre à demi-mortes le matin La plainte des animaux égarés en d'étranges contrées enfin créées Cette fuite vers des aubes promises Cet élan brisé contre la vitre des immobilités Cet éclair rouge sang du couteau contre le ventre Ce suçon de paix donné à la va-vite le temps de l'éructation Ce court-circuit des émotions... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2013

Au bac à sable des hirondelles

    Au bac à sable des hirondelles y'a des fils de la Vierge partout sur le pourtour et dans les à-jours y'a des rais de lumière et des nœuds d'ombre pour les enfants de la ronde leurs mains fouillant la poussière d'anges aux effluves acidulées .   Au bac à sable des hirondelles y'a des images d'Epinal par dessus les têtes blondes si bien que l'oiseau au vol rapide s'en empare pour quelques signatures plus loin griffer l'azur et déposer au fronton des maisons la farandole qui danse .   Au... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 novembre 2013

L'Homme "coamès"

    L'Homme est un tout indissociable. Par l'intégration du corps, la prise en compte de la psyché associée à une dynamique d'ouverture de conscience dans une perspective spirituelle, l'Homme est Un. Cette vision tripartite de l'être humain constitué par : le corps -CO-, l'âme -AM-, l'esprit -ES- est essentielle pour s'inscrire sur notre chemin du grandir de l'être, pour l'Homme "coamès" . Le corps n'est pas le tombeau de l'âme comme le pensait Platon, mais l'instrument de musique inspiré par l'Esprit. Dans notre... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2013

Nyctalope et Noctambule de concert

       Nyctalope et Noctambule de concert se promenaient main dans la main sous un grain de passage . Dépenaillés et hors d'usage ils se confondaient avec la saumure qu'un typhon malvenu avait déversé l'avant-veille sur l'avenue des menées occultes . Capables de se prendre à parti quand le jour viendrait, l'un par trop de bâtonnets, l'autre par assignation à la grâce divine, ils contraignaient leur entourage à sortir de leur réserve pour, à force de coups de trompes de brume, ouvrir les lèvres d'un soleil... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2013

Science, vision et union

        Science de l'écorché des choses et des formes en l'apparté de ce qui se dit et se comprend en distinction simple la vie par morceaux de chants et de cris en dissonance les peaux d'une seule pièce sur la table des démonstrations l'occupation de toutes les anfractuosités sous l'écorce de bouleau aux signes cunéiformes sans l'once d'un espace de liberté tout est à couvert sous les tirs conjugués des explications livres ouverts feuilletés au vent des retables éclatés par cette soif de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2013

Sylvain dare d'art

     J'avais laissé Nadia chez des voisins qui habitaient en haut du lotissement et j'étais arrivé à la clinique juste pour te voir naître. Posé sur la poitrine de ta maman, tu respirais difficilement, le ventre gonflé par une grosse tumeur maligne accrochée à la colonne vertébrale. Ta vie commençait.   Tu avais trois ou quatre ans. Cela se passait dans l'allée séparant notre bâtiment d'habitation des garages de la rue Nicolas Nicole. Tu avançais en balancier avec tes petits tréteaux de bois à bout de bras.... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 octobre 2013

Mon papa il est mort

  Mon papa il est mort et ne peux retenir mon chagrin.   Le chapelet des souvenirs ensemble s'égrène dans l'insomnie .     Le petit garçon du grenier range ses capsules et ses coureurs du tour de France .   La " gargote " des lessives de l'enfance n'est plus que vasque rouillée   " Frugères - mes amours " se frippe dans les brumes d'un regard d'automne .   Un jour nouveau va se lever la toile d'araignée parée de perles de rosée.   Les pas faisant grincer le plancher sont... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 octobre 2013

Quand la pensée s'élève

    La pièce était chaleureuse. Un tapis couleur rouille était posé sur le plancher. Nous avions retiré nos chaussures. Mon frère et moi avions conçu cette construction de bois et d'espace. Il y avait de multiples compartiments.   Les personnages ont vite trouvé leurs places. Certains se sont regroupés en phratries et d'autres en couples. Je me suis retrouvée seule je ne sais plus pourquoi. Un vent léger a traversé la pièce. C'est alors que je survolais villes et campagnes. Assis sur une hauteur j'ai contemplé... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

Philosopher en éduquant

        L'éducation des adultes . Vivre dans le présent . Apprivoiser la mort . Regarder d'en haut . Etre créateur de cultures .   Vivre en conscience le processus de connaissance : perception - sensation - pensée (image, idée) - attachement - reproduction ;  aboutissant au plaisir ou à la frustration donc à la souffrance, d'où la nécessité d'un travail sur la souffrance . Exercer la "vision pénétrante", perception instantanée de ce qui est . Se situer dans la joie d'être au monde, dans la "... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

Qu'est-ce donc vraiment

   Je ne sais qui m'a mis au monde ni ce qu'est ce monde ni qui je suis .         Je vois ces année-lumières qui m'entourent et me trouve coit en un point de cette immensité sans savoir pourquoi je me trouve ici plutôt qu'ailleurs .   Je ne sais pourquoi ce peu de temps qui m'est donné de vivre se trouve ici à mes pieds enchâssé de toute éternité dans ce qui m'a précédé et dans ce qui me suivra .   Je ne vois qu'infinités de toutes parts comme poussière virevoltante... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]