30 juin 2013

Quelle nuit cette nuit

Défaite sans parole sous le vol d'un spectre se vidant de ses attributs .   Exil d'une seule nuit dévorée par la toile du songe sans que le secret ne corrompe la mémoire .          ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2013

Envoyez-moi une carte postale

  Avec du bleu partout sans bleus à l'âme avec du vent à perdre haleine mais sans vraiment la perdre avec une tendresse de l'air sans mouche carnassière avec un arbre des tropiques qui ne pique pas avec la mer mais pas trop froide et sans requin avec des bâteaux sur lesquels on pourrait monter avec des vendeurs de chichis qui soient beaux et ne projettent pas de sable sur le bronzage avec des enfants qui ne crient pas avec un soleil qui ne soit pas trop chaud avec une barraque à frites pas trop loin avec un polard à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 juin 2013

Dieu et la métaphore

     Dieu est une métaphore pour tout ce qui transcende les plans de la pensée intellectuelle. La pensée intellectuelle est une fleur qui n'abolit pas Dieu. Dieu parfois en ses thuriféraires peut sembler la plante racine de toutes choses. Cette pensée intellectuelle qui à reculons amorce la trace inquisitrice du débordement divin est la rampe d'accès à la vérité. Son pistil d'amour au bord de la congestion fiche la flèche de la connaissance hors de la permissivité du péché. La sagesse à demi enfouie aux prémisses... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2013

La damoiselle de la mer

     La mer au cru d'un bleu des origines je m'y jetais je quittais le radeau des convenances et tenais gente damoiselle contre mon giron l'eau était tendre et propice à l'avancement de la situation au large étale sans terre à l'horizon immense aux fines ondulations régulières et frissonnantes l'onde transparente je distinguais des galets par le fond je nageais sans hâte sans but un temps infini .                                ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2013

C'est clos mais prends garde

     C'est clos mais prends garde là est l'insoumission de pleine lumière là est la rectitude d'une vigilance à l'arc souple là est le seuil des boues de grandes lessives  là est l'ambition de marcher sur les traces de ton nom là est l'intime circoncision de la gamme des échanges élargie aux confins de l'univers là est la responsabilité d'une conscience impeccable là est la couture assemblant d'un fil écarlate les étoffes de chair et du verbe là est le passage que le pas des moutons foule rageuse... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2013

Ne plie pas devant le sommeil

     Ne plie pas devant le sommeil sois le joyeux pourfendeur des mystères pour la même scène passant et repassant savoir dire que l'événement est trousseau de phrases et que dans la vieille querelle du réel et du songe la porte est au milieu des effusions   Sentiment vague en partie émergé d'une nuée de mensonges que le vent pousse vers la montagne pour sentences lancinantes convertir la parole échangée en grisaille de convenance .   Sois le porc épic des remontrance sagaces et si le pas... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2013

J'avance

J'avance de marbre en première ligne dans cette possibilité de nous rejoindre en nos épousailles de vérité vraie .     Je marche mémoire d'empreinte de ma gorge sort l'ineffable au crématoire des jeunes gens refusant l'épuisement .   Et puisque la vie est "voir" je me dissous au rivage de la grâce en somnolence fraternelle découpant en fines lanières colorées le visage tant cherché le visage de l'enfance le visage de tout homme en quête de lui-même .    Et si tout était affaire de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2013

Petit papa

    Tu n'en finis pas de partir . Parfois quand de noirs nuages s'amoncellent et que la déroute plante son drapeau noir, ton cerveau se brouille, tu cries. Un cri au-delà de la douleur et de l'appel. Un cri aux causes abyssales. Un cri de personne humaine en proie à une rencontre improbable. Un cri qui dérange notre entendement habituel. Un cri outrancier qui veut nous montrer quelque chose. Mais quoi ? Qu'as-tu vu ? Quant à tes émotions, je n'ai pas la clé pour les décoder . Tu erres dans ces contrées entre chien et loup,... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2013

Au gré des ormes

     Ce carrelage fait d'hexagones rougis . Cette allée d'arbres bruissante d'un printemps pluvieux . L'escalier à la rambarde de fer forgé . Ce jour par dessous la porte de la chambre qui laisse monter les éclats de voix provenant de la salle du restaurant . Ces fenêtres avec leurs ferrures  à l'ancienne . Ce volet de bois mal fixé qui bat contre le mur quant une rafale de vent se lève . Telle l'armoire avec sa vitre miroir d'un temps entreposé .                ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2013

Burzet

     De l'eau de l'eau à foison assignée au feulement incessant d'un chuchotis animal froissement d'une voix contre la paroi de basalte goutellettes de perles au diapason d'un son guttural  claquement des mains velues contre le roc ensanglanté .   S'élève la monocorde allégeance le faisceau continu la plainte stratifiée des écobuages de la cité .   S'exprime l'alphabet en ses dissonnces ces frères dont la pratique artisane fut emportée par la burle vers la vallée des permissivités . ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]