14 janvier 2016

Chromosomes farfadets de l'aube

    Chromosomes farfadets de l'aube alter ego s'évertuant à caresser de leurs os les murailles lasses de nos châteaux endormis .   L'asphodèle se mêle fanges et végétations ourdies aux luxures de l'esprit fenêtres ouvertes en pamoison d'Etre mon âme , ma tristesse .   Echancrées de moellons parcimonieux montent des tours barbares l'énuclage des ouvertures gémissements se prolongeant aux flexures des collines .   Aux raisons dernières des contes de la mère l'Oye s'écroule l'orgue... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2016

Toute échancrure mérite ramage

    Toute échancrure mérite ramage . des doigts de chanvre écarquillent la paille de remplissage ainsi va le linéament des permissivités .   Auguste admonestation faite d'une haute chaire coloriée par de petits enfants ainsi vont les pastoureaux .   Assise à l'écart en réception de l'indicible la merveille pleure son sautoir égaré au labyrinthe des mots .   Les chants suivent les andantes au statut anomique ombres du siècle parcourant le gravier dominical .   S'élèvent puis... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2016

Passent les errants de la cause ontologique

  Passent les errants de la cause ontologique le long de la longère aux pierres blanches s'arrêtent , se saluent , puis se quittent certains portent sac à dos d'autres traînent la roulette au soleil point de plantes aux feuilles tendres .   Il n'est de passage que l'entre-deux des fleurs des champs en trilogie marguerites , coquelicots et bleuets près du fossé où poule blanche morte dans un reste d'eau attendre la dent du renard .   Bleu est le ciel aux tulipes de sang une femme boit son thé  ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2015

Le Nouvel Etre

        Ce mur de sable durci   d'une luminosité déliquescente   aux ridules enchevêtrées   cachant une ville entière   et je suis à ses pieds   ombre sans corps   inscrit dans l'instant .     Tout autour de moi   un paysage désolé   pas de végétation   la terre à nu   des rocailles   une lumière sans relief .     L'horizon troublé   un sfumato de Léonard de Vinci   sans codicille   rien de repérable... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 décembre 2015

Au feutré de l'imagination

          Assagi, cage ouverte de ma poche tombe le petit carnet, page ouverte .   Au feutré de l'imagination au lendemain d'un train retardé à la vaillance d'idées à transmettre au déclenchement d'une oeuvre .   Lorsque définitivement entré en rébellion s'inscrire dans la différence sans presser le pas de petit boulot en petit boulot .   Et qu'en réponse à court de souffle enchanter de traces convenues une poignée d'oreilles disertes .   Cette plaine... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Des tensions viennent

         Des tensions viennent   d'éléments émotionnels   la chappe de béton   écrase l'épi de blé.     Des tensions viennent   des nouvelles réalités   au creux des vagues   une mousse suspecte.     Des tensions viennent   au plus profond de soi   un appel   à davantage d'égards.     Des tensions viennent   lors des cycles de la nature   une fraîche nuée   témoigne des migrants.     Des... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2015

Je coupe l'herbe et le feu

         Mon corps s'effrite à mesure    des pastilles de lumière    ponctuant la fin du parcours .      Je crois aux ficelles de l'immatériel     je me maintiens  .      J'engrange trotte-menu    les noisettes , les amandes et les baies    dans les forêts de l'esprit .      J'accueille sourires et remuements de lèvres    fais de tendres rencontres    pour un collier qui se... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2015

J'avance et je crois

        Se mirent à l'écart les chansons de nos grand'mères aux limites stériles n'existent que la limite hors des basses oeuvres de la déréliction un chien même ne trouverait pas à redire .   Il avance et croise fente mobile devant le chemin  qui défile illusoire projection des ondées du pourquoi de l'infini .   Cachée recluse dans l'ombre une personne future personne au gré de l'inexorable accaparée et bruissante de vie se pourvoit creuse sous les regards .   Elle... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2015

Ficelle rouge au cou du porc mort

          Les langues lèchent l'estran les nuages proposent la vie dispose  au creux des vagues tristes tinte la corne de brume .   Ficelle rouge au cou du porc mort filent défilent les rustres les éructants les monstres les rebelles à l'esprit .   Aficionados d'un chant désopilant ils organisent l'affliction au hasard des estaminets montent l'effroi sur l'autel des sévices ceux de l'ailleurs les pourvoyeurs de nausée .   Chantant l'abandon de la pensée ils vont ils... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2015

La lumière en robe de satin

          La lumière en robe de satin   fleurs frémissantes   consume à petits jets de brume   le vertige finissant d'une journée d'automne .     La page tournée   reflète au marbre du passé   le soucis trop fois béni   d'un manquement à l'oubli .     S'émarge le creux des paumes sèches   en caresses douces    sur le rugueux de l'arbre   poitrail découvert   éclatée d'une ombrelle   convergeant au gré des vents... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]