15 décembre 2015

Des tensions viennent

         Des tensions viennent   d'éléments émotionnels   la chappe de béton   écrase l'épi de blé.     Des tensions viennent   des nouvelles réalités   au creux des vagues   une mousse suspecte.     Des tensions viennent   au plus profond de soi   un appel   à davantage d'égards.     Des tensions viennent   lors des cycles de la nature   une fraîche nuée   témoigne des migrants.     Des... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2015

Je coupe l'herbe et le feu

         Mon corps s'effrite à mesure    des pastilles de lumière    ponctuant la fin du parcours .      Je crois aux ficelles de l'immatériel     je me maintiens  .      J'engrange trotte-menu    les noisettes , les amandes et les baies    dans les forêts de l'esprit .      J'accueille sourires et remuements de lèvres    fais de tendres rencontres    pour un collier qui se... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2015

J'avance et je crois

        Se mirent à l'écart les chansons de nos grand'mères aux limites stériles n'existent que la limite hors des basses oeuvres de la déréliction un chien même ne trouverait pas à redire .   Il avance et croise fente mobile devant le chemin  qui défile illusoire projection des ondées du pourquoi de l'infini .   Cachée recluse dans l'ombre une personne future personne au gré de l'inexorable accaparée et bruissante de vie se pourvoit creuse sous les regards .   Elle... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2015

Ficelle rouge au cou du porc mort

          Les langues lèchent l'estran les nuages proposent la vie dispose  au creux des vagues tristes tinte la corne de brume .   Ficelle rouge au cou du porc mort filent défilent les rustres les éructants les monstres les rebelles à l'esprit .   Aficionados d'un chant désopilant ils organisent l'affliction au hasard des estaminets montent l'effroi sur l'autel des sévices ceux de l'ailleurs les pourvoyeurs de nausée .   Chantant l'abandon de la pensée ils vont ils... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2015

La lumière en robe de satin

          La lumière en robe de satin   fleurs frémissantes   consume à petits jets de brume   le vertige finissant d'une journée d'automne .     La page tournée   reflète au marbre du passé   le soucis trop fois béni   d'un manquement à l'oubli .     S'émarge le creux des paumes sèches   en caresses douces    sur le rugueux de l'arbre   poitrail découvert   éclatée d'une ombrelle   convergeant au gré des vents... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 décembre 2015

En captation de soi

         Reflux de la mer    avant un dernier saut    le béton se fissure    claquent les veines de verre    sous la griffe salée    les ferrures gémissent    les oyats divaguent    ce que racontent les marins    aux temps lointainx des terre-neuvas    morsures d'un froid tenace    le vent arrache les arbres    les boues emplissent les fossés    les barges se soulèvent... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2015

De part et d'autre à l'avenant

         De part et d'autre à l'avenant d'un participe présent je fais mien le " qu'en dira-t-on " des choses de l'esprit  mais sans nuire à autrui .   D'autre part  je racle les fonds de casserole en crédence je pose mon vertige sur le pas des portes j'argumente en ronds de jambe .   Je maugrée parfois sans l'ombre d'un doute mais choisis mes flèches pour qui de droit à l'envers des atermoiements .   Passé le moment de dire je crêpe de noir la nature bafouée ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2015

Promenade en Vérité

        Un cirque de montagne avec devant soi le déploiement de son histoire . De perplexité en désarroi demeure le vague à l'âme . Une maladie du corps à corps avec en dérobade cette habitude de ne rien voir .   Les hauts sapins inaccessibles à la tronçonneuse greffent le musc des moufflons sur la sente parcourue  d'un matin bitumineux .   Je sais que guérir n'est pas chose facile , que guérir le mal par la source est semé d'embûches . Nous risquons alors de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2015

La Voie au plus proche de soi

         Trop souvent , entend-on , que :  " Suivre la Voie, le rêve d'être humain, de pouvoir redresser la tortuosité du coeur est intention essentielle . Et pour celà ne faut-il pas partir, s'extraire des chaînes du monde " .   Celà est fausseté !   Là n'est point la vie , partir c'est éviter la recherche de la Vérité . Les chaînes n'existent qu'en soi-même . Plutôt que d'être attiré par des mirages extérieurs ,  protège-toi de tes propres ruses . Cesse de te... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2015

Le coeur cri du colibri .

         Dis ce que dit l'ami    mon allié des frayeurs et des rebellions    souffle    lèvres contre lèvres     la parole phylactère    montre tes mains généreuses    aux portes fermées .      Ne t'étonne pas    il fait jour    les oiseaux grésillent sous le soleil naissant    nul autre ne saurait abandonner    cet envol nourricier    hors de toi-même .    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]