06 novembre 2014

Vieillir enfin

        Vieillir enfin et que le vent me vienne frais sur la nuque .   Qu'importe l'âge pourvu qu'on ait l'enfance , qu'importe les chemins parcourus pourvu qu'on ait la vision , qu'importe le corps en faiblesse pourvu qu'on ait de la hauteur , qu'importe la dépendance pourvu qu'on ait la maturité , qu'importe de ne pouvoir gravir l'échelle parce que nous sommes échelle avec cette liberté de se relier .   Ouverture et douceur d'une paix parée de pas menus  autour de l'étang où... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 octobre 2014

Aux alentours

 Des coquilles d'œufs plus ou moins flexibles que la marée dépose au porte à porte des regards éteints .   Dans la vasque des couleurs le mirliton des choses dites effleure d'un coup de fourchette l'ordre contenu des brisures de l'esprit  .   Il est des soirs plus clairs que d'autres où l'enfant espère ne plus revivre ça  .   Le souffle des animaux anciens , ces reptiles marins du précambrien quand les cerveaux étaient plumes légères bien avant que les hommes soient mais que soleil... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2014

Tu es seul , tu es nu

          Et c'est bien ainsi , car cela n'a pas été facile d'oublier les guenilles de l'enfant construit dans l'obéissance et de l'adulte formaté sommé de fléchir le col devant le joug des savoir-faires sociaux .   Tu as vécu tu as parcouru le monde tu as éprouvé la souffrance et muter sans toujours naître à toi-même  .   Le mimétisme qui t'a fait survivre n'est qu'un cache-misère devant l'épreuve ultime , n'est qu'un cache-sexe devant la pulsion à perpétuer l'espèce , ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 20:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 septembre 2014

Mise en portée singulière

         En haut du mur Cimaise de schiste chaud Eclat du visage aux yeux doux à la barbe blanche que la voix fait vibrer  .   Ecaille de vie tombée du reptile premier que le vent écarte de la sente aux bogues pirates  .   Corne de brume lors du souffle de la bête remontant la vallée .   Echancrure estampillée du nombre d'Avogadro dont la veste ouverte laisse entrevoir le cœur ceint de myrrhe  .   Vol souple des anges par dessus le châtaignier et... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2014

Girouette et pleine lune

          La lune pleine d'une faible levée dans le ciel est passée à l'ouest  .   Demain matin , petit déjeuner entre amis et tartine de rêves  . Puis , Nadia , Gérard et les enfants passeront  .   Dans le transat face à la girouette j'ai mangé deux pêches plates , la seconde plus mûre que la première  .   A l'est rien de nouveau  .     209
Posté par regardauvergne à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2014

Toutes celles et ceux qui s'avancent

        Toutes celles et ceux qui s'avancent    sortant de la forêt    en lisière des choses dites .   A celles et ceux que tourmentent les pensées disjointes    les fragmentations d'un passé qu'on ne peut oublier .      A celles et ceux qui par effet de manche se montrent aux fenêtres haranguant la foule des sans noms  .      Il m'est arrivé en rassemblant mes bagages juste avant de partir d'immobiliser le temps  .... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2014

Amour Secret Union

amour secret union se souvenir cœur blessé rires croissant de lune soleil et lune partir en aventure brûlure la séparation mûrit l'âme voyage mon cœur est fou de toi au miroir de ta main rose épine ronces ne dis rien je te cherche d'espace en espace    207  
Posté par regardauvergne à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2014

Le désir de fusion mystique suit le désordre

                            Comme le disait Hérodote au deuxième siècle avant notre ère : " ... En vérité, aux tout premiers temps, naquit Chaos, l'Abîme-Béant, et ensuite Gaïa, la Terre, ... et Eros ". La Mystique est fille du Chaos . Le Désordre, c'est le refus de l'illusion et de l'apparence, et c'est là qu'éclate la différence entre le mystique et le profane . Il faut être fort pour refuser le confort de l'illusion et remiser le "moi" dans... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2014

Contempler la fleur sans la cueillir

        L'instant présent , le présent est une offrande, un présent . Apprendre à oser et à savoir recevoir . Voir sans plus regarder . Entendre sans plus écouter . Sentir sans plus renifler . Goûter sans plus ruminer . Ressentir sans plus toucher . Comprendre sans plus réfléchir . Connaître sans plus savoir . Manier la pelle sans épuiser la mer .   Vivre totalement le présent . Vivre totalement dans le présent . Il ne s'agit pas d'insouciance . Il ne s'agit pas non plus de prévoir l'avenir... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2014

Crier sur la "Lande"

   Crier : "Va la querre à l'aille" à "Champagne" , ce chien que nul n'avait éduqué à rabattre les vaches là où elles devaient brouter .    Il pleuvait . Immobile , assis sur une pierre plate , enveloppé dans la pellerine de caoutchouc , à chaque goutte de pluie frappant la capuche , répondaient de fines coulures d'eau . Je ressentais le mystère d'être " là " ; ce que plus tard je nommerai " le coeur du temps qui passe " .   Dans l'abri san toit , paré de grosses pierres gris bleues , ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]