19 juillet 2015

Les écus flamboyants

         Parés de leurs écus flamboyants les chevaliers d'Elianthe débarquèrent de vapeurs de couleurs d'essences parfumées le souffle puissant l'amble souple captant de leurs sabots l'énergie des choses recouvertes .     Point de cliquetis d'armes point de visages farouches point d'accoutrement médiéval .   Juste un coup de vent léger gonflant le voile de tulle à l'entrée capitulaire .   Se sont enquis de qui étaient là de l'ordre des cérémonies du tréfonds des... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2015

Ne pas être le "bravo" .

        Ne pas être le "bravo" qui brave le silence être la racine sèche la mousse assoiffée le champignon rabougri être l'accueil pour soupe offerte  lentilles et lard être la main tendue .   Etre l'homme le petit le prêt à vivre la danse des femmes nos initiatrices en amour amulettes d'avenir semailles tendres aux flancs des collines vertes un vent chaud fricassée d'étoiles sous une lune partagée nous les errants  les mange-coeurs vifs en remontrances captatrices ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2015

Des cris

        Des cris l'appel des mots de miel l'ultime comme roc sur lequel retentir .   Le claquement sec de l'orage dégoupille ses vasques d'eau au caravansérail des rencontres .   Femmes  en coursive haute  le regard musique  leurs pieds dans le dur d'un granite .   Elles chantaient clameur gutturale montée des désirs puisant une énergie de louve protectrice sous l'amoncellement des feuilles mortes .   Transe en sous-bois les trompes raccolèrent les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2015

Dieu , une évidence

         Ne pas éviter les crocs de la raison plantés sur le râble des choses connues fractale blessure à la mesure des choses dites .   La divergence canaille souple d'entre les roseaux de l'évitement rassemble les coques vides du festin .   Un grain de riz peut nourrir les gendarmes du désenchantement .   Du bol la multitude asservie sera jetée sur les couronnés du mariage assumé .   Evider , faire le creux sous les yeux du démiurge reconnu , excaver à la barre à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2015

Le dragon de l'âme

        Mascotte des horizons perdus .   Du songe lumineux de la femme  l'astre crible jusqu'à sa quintessence l'homme missionné  .   Longue est la voie des lutteurs de l'aube ; le devoir est gerçure aux chercheurs de liberté ; nul échange de paroles , juste le muffle offert à ce qui est .   Jardin de ton visage élan de nos coeurs mêlés ; accueil de ta source de miel entre mon âme consummée  et l'ombre du dragon .   Je fais et défais le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2015

Au 42 y'a la porte de l'industrieux

         Au 42 y'a la porte de l'industrieux . Ici point de belles lettres , rien que de la parabole au sens du bon Samaritain  .   Effondré , il gisait sur le pavé , passaient les passants de l'oubli , disparaissant même dans les contractions de nos coeurs sans âme au goutte à goutte des coups d'oeil jetés en affliction convenue tel le temps sur une coque vide .   Puis , retournement de situation ,  la porte s'ouvrit , avec insistance cette main tendue vers lui , ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2015

Aussi léger qu'une plume

         Aussi léger qu'une plume un ange passe en lisière de forêt .   Au creux de l'attente   le pas se fait précis le souffle court le vide est là .   Le licol se délie la bête pointe son muffle .   Une aurore boréale en acmé .   Un vol d'oies sauvages soulève les nuages .   Le risque se fait pressant le coeur cogne contre les côtes une lourde pluie calme nos ardeurs .   Il se pourrait que succède à l'élan terminal de nos appels le chant de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2015

Vivre à l'ombre de ce qui est .

             Vivre à l'ombre de ce qui est   Vivre sans tête en abscisse douce contre l'ordonnée élégante de la courbe croissante l'espace d'un souffle .   Ouvrir le placard Entrer en déliement  d'être les objets montant la garde hors de leur utilité méticuleuse sans que l'offre ne se fasse .   Ne mangeons pas notre pain blanc  laissons les pigeons descendre dans l'arène entre les murs de béton à becqueter les miettes viennoises à croiser... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Etirer un quart d'heure d'attente

        Etirer un quart d'heure d'attente du carrelage à la fresque bleutée lèvres chaudes refroidies à la craie   De bain  brosse à dents galipette des reflets au ressaut de l'Inconnaissable le bulbeux du faussaire hante de sa patte rêche les blessures du mur nonchalente banalité source bruissante du graphisme    Afficionado des songes par un soleil printanier où le bus vieux-rouge me frôle d'ombre et de lumière entre le chien et le lapin du tableau de bord le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Le sourire de la plaque de fonte

          Les passants qui passent achètent l'objet passent la porte puis disparaîssent le temps d'un temps qui s'épaissit ; tentation d'une clé à tourner .   Giffle , réponse inflexible , la peau simplement désignée , langue de velours , épelle du char de carnaval les consonnes advenues .   La plaque d'égout là , en son goudron , décatie , une échancrure de gaieté sur sa face de lune .   Ne l'imiter , Ne transformez pas son habit de ciment en identité céleste . Soyez... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]