12 octobre 2017

Elle s'est enfuie du nid

       S'est enfuie du nid    l'aurore des éveils,    la lune en ses émois.        Calque étoilé    sur le bois de l'estrade    il montrait le chemin.      Ne pleurez pas    ne partez pas    un regard suffit.      Le jour se lève     et ses lèvres    incendient le ciel.      Les mains se tendent    le harnais blesse le dos   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2017

Au 75 rue Saint-Charles

    Collé    le nez contre la vitre    se dandinant d'une jambe l'autre    l'enfant observe la buée    et ses fines goutelettes      qui captent la lumière    ballonnets vivants    devenant coulures hésitantes    pour en accéléré   se projeter vers le bas.      L'hiver pleure.      Dehors un froid sec    saisira les jambes    malgré les chaussettes de laine ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

De la croix entre les hêtres

  Jaune vert    de la croix d'entre les hêtres    au lent déplié de la lumière sur les troncs    monte la charette des morts    par la pente raide    entre les ruines du château.      Des voix    un vieil avion ronflant    les aboiements d'un chien    loin très loin.      L'arbre se voile se dévoile    incessamment    mouche noire sur le papier blanc    les doigts tricotent... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Fi de l'herbier

    Fi de l'herbier    la grille agence et parachève    la fenêtre qui s'ouvre.          Le lézard signe le mur    murmure de soutien    des farfadets du matin.      Un moteur de tracteur cliquette    par dessus le torrent qui ricanne    la fin de l'été.      380
Posté par regardauvergne à 05:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Je suis à tes côtés mon ami René

    Je suis à tes côtés    mon ami René    pour ce retour à la terre    ceint des flammes de la purification.        Passe ton chemin    ne retiens pas le temps    sois poussière fine    sur le devant de la maison.      Voyage dans le Vide    Sois traces affleurantes    tes mots, tes pensées, ton regard    au fouet du cocher éternel    tu es soumis    et sommes... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Avec toi le Grand Frère

  Merci René    de m'avoir permis d'être en amitié    avec toi le Grand Frère    de m'avoir permis de comprendre l'autre    l'ami des entomeures.      Par ta voix    j'ai pris possession de ma parole    à l'infini dorénavant    souffle sur l'oeillet du poète    l'appel si proche    des échanges sensibles    passés et à venir.      378
Posté par regardauvergne à 04:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2017

Le riche amant de mes pensées

      Des palais et des fleurs    accueillent mon ami    le riche amant de mes pensées.      S'ensuivent se poussant du coude    les solitaires de la parole    en affirmation de l'irrecevable.      Le long du canal    des brassées de feuilles mortes    chantent la vraie vie.      377    
Posté par regardauvergne à 04:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Les copains de la veille

      Ils partent en rotant    clopin-clopant    les copains de la veille.        Zigzaguant et arguant    bras dessus bras dessous    claquent leurs talons dans la venelle.      Derrière les volets clos    s'agittent les nantis    à se gausser du pire.      376
Posté par regardauvergne à 04:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Le chant des messagères

      Retroussant leurs manches    sur la terrasse    chantent les messagères.        Signes de croix et casques d'or    vous fûtes les premières    mesdames des grandes plaines      A me parler d'ordre et de déconvenue    lorsqu'enfant    enflait la voix de notre père.        375
Posté par regardauvergne à 04:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Défilent les nuages blancs

      Défilent les nuages blancs    dans le ciel de Lozère    la neige a goût de nacre.          Au simulacre des enfants perdus    la cloche sonne    s'éparpillent les aubes des communiants.      Virevoltante    la poupée de cire    passe la tête par la porte entr'ouverte.      374
Posté par regardauvergne à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]