11 octobre 2019

Je roule le tapis de prière

   Je roule le tapis de prière    hors la nuit noire     point de faux semblant    juste la musique de l'ancien soleil blanc    cet amoureux à la colonne vertébrale fécondée.         Je calme mes ardeurs    sans que se brise l'œuf blanc    sur les rails du dogme    loin des codages cérébraux    au reste peu demandeurs.         Je distingue les essences subtiles    au... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2019

Sur le front bleu de ton enfance

    Sur le front bleu de ton enfance     par les passes sombres de la nuit    un œil s'est posé    petite flaque d'eau salée    sur tes lèvres embuées    que le vent pousse    frêle caresse    à peigner tes cheveux bruns    à la base du cou    pour franchir d'un geste    le fond de l'univers    ô ma femme aux reins creusés    sorcière feinte    danse en rond    au... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2019

Me dis que la parole poétique

   Me dis que la parole poétique    c'est comme la mer    bien loin au loin    giboyeuse de rêves    et racleuse de mots    lorsqu'elle griffe la côte.         Et si c'est de nuit    que la foi chancelle    et qu'un vent froid brasse l'écume    les hurlements des marins en détresse    se font entendre dans les criques    chapelles ardentes des trépassés.        ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2019

Tu entrerais en faisant tinter l'éolyre

      Tu entrerais    en faisant tinter l'éolyre    et le ciel s'ouvrirait.             L'écureuil dans l'amandier    de branche en branche    évaluerait son agilité.         Tu me donnerais des nouvelles    de là où tu es    pour que nos mains se joignent.         Je t'entendrais légère    gravir l'escalier    très haut jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2019

Je muir

   Je muir je muir    et ne puis retenir    les pleurs de la nuit    les nuages en leur course    le craquement des coquilles d'œufs      l'essence des choses    la couleur de l'enfance    le miel des estampes    le milieu entre deux excès    l'inaccompli de la perfection    la poigne du destin.         Me fait vivre    et retiens    la générosité de la... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2019

Cette joie d'exister

    Cette joie d'exister    d'affirmer    de faire naître    d'adapter    d'exprimer.         Cet acte par lequel    exister    entre le terme et l'inertie    en intégrant les limites    le revers de l'existence.         L'existence donnée    une fois pour toute    sans nous prévaloir de la présence    est piètre chemin    et... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2019

L'œuvre est vie

     Au suivi des ans  il n'est de trace salvatrice    que la rupture avec la frilosité de nos habitudes.             Par temps de vicissitudes des choses humaines    les vainqueurs prennent la place des vaincus    et les vaincus la place des vainqueurs.         Il n'est d'annonce mémorielle    que le pas de côté    qui nourrit notre enfance.         Passer sur... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2019

Si belle et douce et calme

     Si belle et douce et calme.     Et si profonde aussi.    La femme reflète bien plus de choses que l’homme ne peut saisir.            L’homme saisit ce qu’il peut.    Il saisit pour enfouir.    Il saisit les épreuves qu’il traverse et construit en conséquence un monde d’expériences qu’il anime pour ses besoins aux fins d’exister, de se dire qu’il existe, de montrer qu’il existe.    Son entêtement à se faire... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2019

Petite rose des allées à la française

    Petite rose des allées à la française    était venue par dessus le baldaquin    tripoter des idées vieilles comme ses chausses    tandis que par le bas    se faisait la lessive des corps.        Ça bougeait    ça geignait    y'en avait plein les esgourdes    et la pluie par dessus ça    tirlipotait un accompagnement fin    rythmant le ahanement des cavales    éperdues de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2019

La colline aux loups

   Battue par les vents    la colline aux loups    reflète échevelées    les brumes septentrionales    de notre chère Nature.         Point d'hésitation    là est l'Appel    de la terre vers le ciel    le tambour vibre    au passage des oies sauvages.         Sache     peuple des ondines    que la Rivière Rouge    couvre de frais baisers ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]