21 février 2021

Chevauchant sa besace

    Chevauchant sa besace     emplie de troubles et de fureurs     l'homme des fourches caudines     s'est épris du jour qui point.           L'endroit est instable     le corridor de la mort     prélève à jets circonpects     le miel des dernières levées.           De maintenir la machoire inférieure     de la pocharde griffue     ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2021

Une eau si douce

     Une eau si douce     à purifier le bras des assassins   pour que le Saint Chrême     crochète quelques avances.             Ainsi me mit en demeure     de recevoir la grâce des condamnés     et compter les jours     de ma vie de reclus.           Des bêtes passaient sous la fenêtre     la nuit aux murmures étoilés     que... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2021

Je marche donc je suis

      Je marche donc je suis     et peu m'en faut     que le glas sonne     le retrait de nos troupes.             Ils furent braves nos soldats     quand l'ombre même de leurs râles     papillonait devant la nuit de l'âme     consœur appropriée d'une nuée ardente.           L'herbe d'après la catastrophe     était grasse et... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2021

Le mot de trop

      Ne pas lever le mot de trop     croix de bois croix de fer     vont en enfer     les enfants du mouroir.             Eteindre à petit feu     les restes de la veille     de cendres mêlées     d'offrandes aux Dieux que la raison vénère.            Il n'est de pire effroi     que la chasse à courre     derrière le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2021

La poésie c'est ça

     La poésie c'est dire     c'est rire du rien     c'est partir sans se retourner   pour que la vérité advienne.           La poésie accrochée au Levant     refait les gestes d'antan     en guettant par le trou de serrure     l'arrivée du printemps.           La poésie c'est attendre     c'est atteindre     c'est attenter aux... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2021

Éloigné des romances

    Eloigné des romances     équarri au sceptre divin le carrénage des vieilles autos   fait la nique aux icônes     à travers champs     telle flèche d'argent     piquée au cœur     que les sapeurs     retrouvent sous la herse du temps.           Sonnailles de tous les jours     orgue tenant la note sous la rosace     le pas des moines ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2021

Syllabes ébouriffées

    Syllabes ébouriffées     à l'entrée de l'allée     ah! que descendent     à toute bise     les pas de l'escalier du grenier.           Dans mes bras      le bébé des roses     au saloir ouvert     tâte quelques restes porcins     que la marquise aurait laissé.           Et puis les voix     des vieilles... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2021

D'ailes fragiles recouverts

      D'ailes fragiles     ils se sont recouverts     un matin     de brouillards éclos.               A la merci     des assauts de l'histoire     ont enfreint de silence     la cause perdue.           Plongeant vers les basses plaines     aux flots d'argent assumées     ils grappillèrent quelques baies ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2021

Par pans entiers

     Par pans entiers     au soir de l'étourderie     prirent à partie     les gens de l'autre bord.             Margoulette et compagnie     les malappris comme les bien-pensants     se jetèrent sur la découpe     du cadavre des années surannées.           Il y avait là     les loisirs, les sorties, les mistigris     en... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2021

Allusion à cloche-merle

  Allusion     à cloche-merle     parmi les voyageurs     aux brumes éveillées     par l'apport de l'aube    ouverte au précipice de l'appel     que la corolle crochette   d'un amour bifide      sur le talus encorbelé     de nuages à merci.           S'imagine     d'accords aux épines adventices     la joie des rencontres ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]