DSCN0279

 

 

Lave fluide   

Après morsure   

De l'ours mécanique.      

 

Adjonction caramelle   

Des rétractations de la colombe   

En bord de sphère.      

 

Diadème démoniaque   

De l'inconstance défiée   

Au sortir de sa boite.      

 

Prise de risque   

Devant crevasse béante   

Brise l'éternité.      

 

Fréquentations étranges   

De la prophétie   

Et du courage inouï.      

 

Mystérieuse  estampille   

En convulsion   

Des excavations de l'âme.      

 

Plaque de fonte   

Posée sur le trou   

Rend le pavé glissant.      

 

Parure gémissante   

De l'occupée des lieux   

Plaine ô ma plaine.      

 

Se plaindre   

Rend le vide plein   

Châtiment intégral.      

 

À se coucher dans la paille   

Rend le paillou fragile   

Et la fourche agile.      

 

Oiseau aux plumes légères   

Jadis   

Bardé d'écailles abyssales.      

 

Fils de l'homme et de la femme   

Je mesure à chaque instant   

L'inocuité de l'événement.      

 

Disparaître   

Convoque la bienséance   

Pour un dernier bain de sang.      

 

De son manteau   

Sortaient les vers   

D'une hypothétique parodie.      

 

Et je connais je connais   

Jusqu'au déréglement des sens   

Le porter haut de la folle enfance.        

 

Vouloir n'est pas pouvoir   

Mais à dialogue constant   

La littérature turelure.      

 

À magnifier le réel   

les arbres se courbent   

Devant le vent du désert.      

 

En bloc et à distance   

Faut toujours que l'ironie   

Propose son sourire.      

 

Imiter et vous serez pardonné   

Par les foutras de la chose entendue   

Cette subversion à tous les rayons.      

 

Les opinions   

Des trognons de rien   

Que le rien accapare.      

 

 

1210