DSCN1320

 Redingote et catogan   

Au vent de l’histoire   

Cette façon de poser le pied   

Sur la première marche   

Il y avait chez lui   

Cette précision du coutelier   

D’affûter sa  lame   

Quoi qu’il en coûte.      

 

Ce ne fût ni beau ni laid   

Rien qu’une pensée   

En médiation d’esprit   

Sachant jouir de sa place   

N’en déplaise au veneur   

Qui venant de l’occire   

N’empêcha pas le plaisir de percevoir   

Et la joie d’admirer.      

 

Ils ont tué Saint-Just   

Comme on abat   

Le cerf qui brame   

A la sortie du bois   

Froidement   

Dans un futur qui existe déjà   

Marque d’un infantilisme   

Créateur de richesses trébuchantes.       

 

Et de souffler sur les cendres   

Et de traverser la forêt en feu   

La mort n’atteint que la page  

Non encore écrite   

Sabots glissant sur la terre grasse   

Récital parfait   

En panoramique   

Sous la gouttière du temple.      

 

C’es comme ça Monsieur   

On parle on parle   

D’épreuves traversées durant l’enfance   

Alors que franchir la masse d’air   

Là devant nous   

Nous fait placidement saisir   

Les bracelets de l'errance   

Aux poignets de nos songes.      

 

Les mots teintent   

La neige fond   

Les années passent   

Pour doucement revenir en arrière   

Saisir le partage   

Entre silence et écriture   

Chemin de contrebandier   

Dans les filets de la montagne.                                       

 

Tenir bon   

Tout passe et rien ne demeure   

Redorer le blason de nos certitudes   

N’amène que cernes sous les yeux   

Restent les choses   

Celles qui à bout de bras   

Réduisent la profusion des incantations   

Au oui inanimé d'un réel de circonstance.      

 

La souffrance chez lui   

S’exprimera par les mots écartés   

Qui finissent par donner une poésie personnelle   

Au sous-cutané d’une impuissance conjoncturelle   

Vestige terrestre du cycle des transformations   

Mené à grand renfort d’arrogance   

Du faire semblant   

D’un ego saturé d’obéissance.      

 

Il fût un temps   

De navigation sur le lac de Tibériade   

Où guetter dans les profondeurs   

Au-delà du sillage du bateau   

La chimère et le savoir-faire   

Arrimés au regard noir du guide   

Faisait de l’absence de l’objet aimé   

La bienséance d’une présence à venir.      

 

1205