30 novembre 2022

L'oiseau de Paradis

 S'en est allé    Carolus Proximus    un matin de ciel clair    de cette sphère opaque     pleine d'années-terre    sans bagage par la sente     échapper à ses révolutions.          Point de règles d'amour    ses idées fausses et vieilles    formaient la part du grand deuil     désuet encartage    en ces temps de mémoire akashique    soumises à ce qui a été fait ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2022

En passant par l'Ukraine

  Brèves modulations    du vent dans les mots    soutenant de leurs dents de lait    le quiproquo du corbeau    au sortir du château    croassant par l'esprit de la pierre    la juste répartition de la terre et du ciel.         Les arbres et leurs racines    par vagues singulières    passent et repassent    tentacules aux cailloux des rivières    tendresse éphémère    des grumeaux... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2022

" Etre prêt c'est tout "

  " Etre prêt, c'est tout "     naissance du divin enfant    les pieds dans le gazon    l'étreinte de Shakespeare    pleine d'étoiles    à évoquer la romance des souffrances    au crépi de l'orgueil    trois étages disposés       pour démêler l'écheveau    de l'imaginaire le temporaire.         Le premier celui de l'acrobate    dans l'ornière d'une survivance    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2022

Le "JE" en fond de court

    A clés d'Eveil et sacoche sur l'épaule    dans le hasard des prés    ai cru reconnaître    puits d'amour   aux fines lunettes et cane sèche    en fond de court.           Médaillon dans le dos   belle femme mère des ancêtres    porté au cou brûlante parure    de par les dalles humides de la Grand Cour    reflets vertueux    à plus d'un appel précieux.   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2022

Au crispé des mots

    Le crispé des mots    en robe de printemps    a rassemblé sous la tonnelle    les manquements de hautes terres    pour enfants au teint cuivré.         Naguère dans la poussière    que drainait l'orage de chaleur    il eût été céans    hors du monde muré    de suspecter flamme blanche.         L'art n'a besoin    que de chance    à pas comptés   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 04:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2022

Il pleut des pleurs

  Il pleut des pleurs    du ciel vannes ouvertes     et moi que la terre attriste    je ris de l'heure éternelle.         Il s'éveillera    ce matin de novembre    quand descendu ô mon cœur    les oiseaux s'envoleront.         Depuis que disparue    cette borie de pierres sèches      je demande d'y croire   je demande la remise de peine.       ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2022

Homme de foi

    Pomme de lune    de mes doigts gris de runes    aurai-je écarté du chemin    cet homme saint.         Passant du livre en pâmoison    aux rives de la raison    la découpe du trottoir humide    faisait figure de vide.         D'invisibles orages balayant la place    serait-ce de nos traces    la courte paille d'une courte vie    dont nous serions épris.   ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 06:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2022

Gavarnie 1961

  Et la mer se répandit    toujours même bordée    des hommes accoutumés    de bonne ou mauvaise humeur    à se parer le matin    des coquillages de la veille.         Firent des signes    le long des berges    ceux de l'eau et du ciel    attachés contre leur gré    à la roselière surannée    des années écoulées.         Plus de la moitié    quittèrent le... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 05:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2022

Une paupière se ferme

  Au muet d'un silex éclaté    à la tombe sans croix d'une sépulture    faucille sèche contre marteau    la paupière s'est fermée    d'une déviance écarlate.         A contempler les horizons moraux    le cadavre de l'énigmatique maladie    a rejoint le pépiement de l'oiseau    en distraction    d'un frisson sous la futaie.         Notre tâche la mort    l'extravagance d'un... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2022

Nuits acides

  Dialogue idoine    de la perle et du sainfoin    en communion extrême    d'une rêverie de luxe    ample degré d'éveil.         A mi-sol    dans la feuille sèche    ensserer par la taille    le travailleur d'Afrique    en option de survie.         Se produit l'amalgame    du mycélium et du bois mort    catalogué dans ce contact    de l'homme et de... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]