177-IMG_6817

Tendre frayeur   

de la robe aux ajoncs   

à Carpentras le nougat   

se pavaner dans l'allée des Alyscamps.      

 

Murmurer   

pour s'entendre dire    

qu'il faut partir   

avec armes et bagages   

entre dextre et senestre   

retrouver un peu de vigueur   

pour que lune pleine   

prendre un aller simple   

à la closure des Lilas.      

 

Plonger dans la déréliction   

aux tréfonds de soi   

sur le pont du vaisseau   

une trappe   

y descendre et farfouiller   

longtemps encore   

parmi les hardes abandonnées.      

 

Puis sortir   

mâchuré par la grande lessive de la veille   

d'avoir monté la garde en limites du territoire   

les pieds dans la raspoutitsa   

à contempler le ciel étoilé   

bien prêt de lui par ailleurs   

de ce grand soir   

sous les lumignons de la guinguette   

attendre que la poitrine éclate.      

 

Au matin   

la joie douce d'être en vie   

genoux endoloris et tête libre   

étonné d'être là   

à regarder l'azur    

par l'écarté de la forêt   

pour ensuite s'immiscer   

entre les barbelés   

jusqu'à ce que le vent l'emporte   

et vous ramène à la source.      

 

1149