130-IMG_5882

  Viens   

et me retiens    

de mettre à mort   

le matador des offices souterrains.      

 

 Viens   

et me mets hors du préau   

à recevoir les gouttes d'eau   

auxquelles nul n'échappe.      

 

Vois   

ce sera sympa   

d'être simple   

comme parole en goguette.      

 

Vois   

de là où tu es   

passer les passions   

au rythme de la chanson.      

 

Ecoute   

la pesante incantation du poème   

devant le mur des lamentations   

à quérir l'illumination.      

 

Ecoute   

ce que l'on dit de toi   

quand souffle l'Absolu   

au cœur de plénitude.      

 

Va   

redresse toi   

à la frontière des vivants et des morts   

il y a du foin à raison.      

 

Va   

et te retourne pas   

n'aie pas peur d'avoir peur   

tout passe tout revient.      

 

1076