34-IMG_5816

La poésie pose les é et les i   

sur le présent   

à pleines dents de ce qui est   

à portée de sens   

d'une portée de fusil   

tirée en rafales    

sur les cibles de l'imaginaire.      

 

Le poète farfouille   

farfadet de l'instant   

sur la terre noire   

des occupations malodorantes   

d'envahisseurs qui sur le tard   

ont amené le char à voile   

sur les plages du débarquement.      

 

Le poète ne rêve plus au grand soir   

il enquille les étoiles   

à la lueur de l'aube   

pour battre campagne   

avec les problèmes du jour   

avec la douleur des disparitions   

et faire chansons du mal-aimé.      

 

Parfois le poète range ses outrances   

pour se faire à l'idée qu'il n'y a rien à faire   

qu'on ne commande à la nature   

qu'en lui obéissant   

et qu'à tout casser   

cors et trompettes valent mieux   

que le silence des agneaux.      

 

Brave poète   

plein d'assurance d'être par ailleurs   

ailes d'aigle maraudant en montagne   

fouilleur de la vie à perte d'âme   

fomenteur de querelles entre le vent et l'âme   

abandonnateur des tourniquets de l'instinct   

pour devenir passant discret du sans-souci.      

 

 

1048