IMG_6862

Au carré d'as   

De ce que furent    

Des Bergères   

Tante Marie et oncle Jean   

Les tenanciers de l'amour   

Cette femme affable   

Cet homme à l'accent slave   

A l'accueil vertical   

Dès que le temps des Lilas arrivait   

Il y avait fête   

Fête de la belotte   

Fête des paris hippiques   

Fête d'un repas bien gras   

Avec grande salade de fraises   

Et éclats de voix.      

 

Le chien Black orchestrait tout ça   

Et le cerisier réservait la surprise   

De la blonde et carnée Vierge des banlieues   

Qui dans un rayon de soleil   

Faisant claquer sa langue   

Devant la tentation du fruit frais.      

 

A l'appel de cette voie   

Le Bouffon ne pouvait aller bien loin   

Il se retournait   

Et sa progression   

Etait celle de l'âme éternelle   

Sur le sentier des lumières   

Traçé en attraction extrême   

Vers l'engagement   

A être grave   

Devant la soumission aux forces du travail.      

 

Le corps et l'âme se rejoignaient   

Engageaient la bagare en perdition   

Assouvissant leurs envies matérielles   

Si lestes   

Et s'enfonçant plus avant   

Avec le train fantôme   

Où au détour d'une grâce

Répondre à l'appel du Très Haut   

Répondre avec détachement   

En suivant à la lettre

Le programme des festivités   

Repas gras   

Et fraises au dessert.      

 

 

1022