DSC02027

 

Du dedans au dehors   

S'épousent compagnes et compagnons   

Préparant la rose   

Au vertige de son ascension.      

 

Science infime   

Des chemins se croisant   

Il est maintes épreuves    

Convergeant vers la tunique de peau.      

 

Encombrant le passage   

D'éléments immobiles   

Ils ont converti la terre en eau   

Et le feu en air.      

 

Rose légère et transparente   

Aux profondes excavations   

Tu as recouvert l'étau des convenances   

D'un chant de renaissance.      

 

En surface   

Figure de soie   

En agilité feinte par ton lent déplacement   

Tu es vraie et la vraie vie recommence.      

 

Sommes les jardiniers de la rose   

D'une troupe fantôme bruyante et agitée   

Les bulles et les bulles attenantes   

A crever les écrouelles du visage.      

 

Se détachent les pétales   

En mutilation programmée   

Pour pantin magnifique de la fête des écoles   

Faire ses premiers essais sur scène et dans les cœurs.      

 

Plus de paralysie   

Les cimes et les gouffres encadrant le désir   

Seront regards d'ambre   

Ouverts à la Lumière.      

 

Bande ton arc   

Épanoui par la tension du muscle   

Retourne toi   

Petite chouette des granges   

A contempler le défait du soir   

En captation terminale   

Articulations assouplies   

Pour liberté de mouvement retrouvée   

Être le reflet inaugural   

Du couple authentique   

Marchant vers ses noces   

Aux cieux capricieux   

Du cercle des amours.      

 

1021