DSC02000-1

Tu écris droit   

Avant que le penché vienne   

Te faire nique   

Alors que tu piges vite   

Et te remets à l'endroit   

Avec derrière toi   

Le souvenir du pas tout à fait   

Laissant aux nymphes boréales   

Le pas neuf pas pris des nuits d'insomnie.      

 

Aussi grise mine du sans soucis   

Sur la berge du départ   

Tu t'es départi de la bouleversante apparition   

De tibias, fémurs et cranes   

Attenante aux outrages du temps   

En commisération   

Des vagabonds de l'aube   

Enclins à quitter le port d'attache   

Pieds et poings liés par la Manigance.      

 

Tu écris vraiment droit    

Et ça se voit   

Entre l'eau et le sable   

Les radiés de la cause   

Parlant à demi-mots   

De l'ailleurs et d'aujourd'hui   

Quand passent   

Soulevant la poussière de l'été   

Le trèfle et le sainfoin d'une grange à remplir.      

 

1020