IMG_1684

C'est au travers des doigts    

Que j'aime le soleil    

Ce matin    

Comme dans les trains    

Où la cornemuse stroboscopique    

Indique le prochain arrêt.      

 

Aveugle    

Je vous dis que j'étais aveugle    

Comme un lombric des neiges    

Que je n'avais plus de pieds    

Comme les poissons de l'antique poème    

Cherchant la passe du lagon.         

 

Nous avons tiré le rideau    

Pour que la plaque minéralogique apparaisse    

Sans numéro    

Mais en filiation hologrammique    

Telle la plume d'ange    

Sur le nez de Nougaro.        

 

Ralentissez votre course    

Traduisez le livre de la jungle    

Visitez l'aquarium de La Rochelle    

Plus de sous-entendus    

Rien que de l'entendu    

Comme dispersé par le big bang des origines.        

 

Ô Dieu des bateleurs    

Qu'importe l'histoire    

A la guerre comme à la guerre    

Le jour venant verra l'audacieux    

Capter en bout de zinc    

Le godet filant comme l'étoile.             

 

Vivre à toutes les époques en même temps    

Impose de savoir retenir ses larmes    

Car littérature et luxure sont les deux faces    

Du doublezon de Boris    

Pendu devant la ratière    

Des chambres flamboyantes.        

 

De manière ostentatoire    

L'âge requis    

La tête posée sur ta poitrine    

Se gorger de sérénité    

Fait au creux des entrailles    

Se lever la Lumière.        

 

Mon père ma mère    

Le théâtre va fermer    

Viennent les aurores boréales  

Pour engranger le ferment de soi    

Dans l'antre du bien-être    

La chaussette arc-en-ciel.        

 

 

980