DSCN0477 croquis G gros minet

Les enfants de l'amour    

A se parer de gestes et d'entrechats    

Gesticulent    

Pour mieux se reconnaître.        

 

D'origines modestes    

Ils s'étaient jetés dans le bain des convenances    

Pour être comme les autres    

Les pleutres de la sollicitation.        

 

Et maintenant plus de rodomontades    

Des chansons à la va-com-j'te pousse    

Et des danses des danses de chameaux    

Des danses de chamanes.        

 

A la pluie par temps blême    

Au soleil des ardents consumés    

Rien que du plaisir    

Pour qui agite la fougère.        

 

Et revenez-y    

Même si le pas pesant   

D'autres tâches les attachent    

La goule pleine des mots de tous les jours.        

 

Remue par tous les bouts     

Les pieds te suivront    

La taille souple liane         

Et les mains pour la ronde.            

 

A se pourvoir    

Sur des chemins de dentelle    

Par les à-jours d'aile frêle    

Il se pourrait que l'œuf éclose.        

 

Et là pas de concessions    

Rien que du bougé-boulga    

Au fouet des chevelures    

Le son des flûtes d'autrefois.        

 

Mignonne allons-voir    

Aus sentes magnifiées par la fleur printanière    

L'éveil des sens    

Au creux du roulement des saisons.        

 

Mignon allons-voir    

Sous un ciel en arc-en-ciel    

Le dieu Pan en ses élans    

Poursuivre la Bacchante éternelle.        

 

 

961