186-IMG_3363

Ça commence comme ça    

Et ça finit comme ci   

Au porté frais des nuages pompon    

Que le bon ton    

Fait éclipse    

Au profond de l'univers.        

 

L'oiseau vole    

Je m'envole    

Sans m'en vouloir    

De retirer à hue et à dia    

Quelques galets    

De la plage aux mots de trop.        

 

Plus bas que terre    

Il y a ce regard    

En investiture de soi    

Telle une tarière creusant gazon    

Sous le gazouillis fricassé    

Des moineaux du violon.        

 

Y'a de l'eau    

De l'eau en bas de la photo    

Car c'est une photo maritime    

Qu'aurait payé sa dîme    

Avant de montrer son passe-sanitaire    

Aux reclus de la terre.        

 

Et les mouettes passementières    

De s'en donner à cœur joie    

Filant sur le trait de côte    

En permission du qu'en dira-t-on    

A l'instinct    

Sans que le bas blesse.        

 

Des mouettes     

Comme des yeux dans le langage    

Bruyante ménagerie    

D'un brassage atmosphérique    

En féerie continue    

Sur notre terre énigmatique.            

 

L'énergie circule    

Construite et déconstruite.        

 

L'énergie circule    

Duelle et réalisée    

Dans sa complétude affrontée.        

 

L'énergie empoigne le devenir de l'homme    

D'une présence aux extrêmes rejoints.        

 

L'énergie nous fait naître et grandir    

Elle décide l'engagement    

Et exige l'accomplissement    

En vide et en dessein.               

 

 

932