068-IMG_4847

Au porté-jeté d'un cœur immense   

la violette dépouillée   

et simple d'un vide abyssal   

se paraît de ses mains silencieuses   

aux écailles terminales   

d'un habit de circonstance   

parure sans découpe   

abandonnée sur le rebord de fenêtre   

dans le bol de grès   

en attendant la pluie   

sourire de vie   

qu'un temps nous avions recueilli   

telle la balle d'un enfant   

jetée inopportunément dans le jardin d'à côté   

au lieu dit des nuages flottants   

de brume et de lumière drapés   

cache-cache des mots   

en prise instantanée   

chantre des traditions de l'armorial   

pour engager le pas sans ombre férir   

près des arbres de la Montagne   

le silence innervé   

par le miel des poètes   

d'une saveur harmonisée   

d'instants d'amour   

et d'envol vers de nouvelles moissons.      

 

 

857