047-IMG_4159

Amarres d'Yvan   

la marche de Cyclopède   

fût hautaine   

et avenante   

cette marche concordataire   

effectuée au retour de la guerre   

misérable guerre   

où nous crûmes bon d'adjoindre   

à la monstruosité la quenouille des jours sans fin.      

 

Pliant sous le bât les mules renaclèrent   

à la montée du chemin de traverse   

avant de s'engager sur la voie principielle   

étrange voie de contournement   

des impayés tout autant que des leures   

passe-murailles et montreurs d'ours   

de concert s'enhardissant le dimanche à la criée   

d'héler Roudil le mâle blanc   

que la mer faisait chanter.      

 

Le roulement des bottes   

avait grêlé le sable   

de cavités dunaires   

suffragettes en fichus   

courant à la curée des hommes démembrés   

que l'hurlement de la sirène   

avait déblayé   

tel brandons de feu   

au cœur des tours jumelles.      

 

 

855