091-IMG_4184

 

 

 A la mi-août   

les chats prêchent pour leur paroisse.      

 

 

 

Ne m'obligez pas   

femmes du parvis   

de vous signaler à la maréchaussée.      

 

De guêpières costumées   

elles sont accourues sous la  ramée   

les seins saillants   

sour gorges déployées.      

 

Point de mystère   

au petit jour   

renaclant à la manivelle   

les autos de la veille   

s'aprêtaient à s'embraser.      

 

Les yeux mi-clos   

des chaumières indivises   

montait l'odeur chaude   

de la crêpe créole   

en reconquête preste.      

 

Puis rien   

le pied sur le frein   

les pétales de l'amour furent enfilés   

dans la trame des naissances.      

 

Fier à bras   

la ridelle céda   

dans la mangeoire le foin se déversa.      

 

Fadaise en do dièse   

courait de ci de là.      

 

 

854