IMG_0349

 

Ce matin    

la chemise était sèche   

même que le soleil luisait   

sur les parties usées.      

 

 

Sans injurier le temps qu'il fait   

sans poser de questions   

de magistrale manière   

nous étions tous au fond du gouffre.      

 

Primordial soucis   

la vie mènera dans la terre   

cette fraction qui touche à sa fin   

sous l'à-coup des certitudes.      

 

Finissons-en   

prenons le fusil   

le grand feu   

anéantira le bon feu nécessaire.      

 

A trop ensemencer les parures de l'oubli   

la porte se refermera sur notre passé   

pour sans soupçon et avec bonheur   

aménager en H.L.M.      

 

Le combat est digne   

au regard de quelques-uns   

sans surprise devant l'ennemi   

sans mettre trop de temps à mourir.      

 

Encapuchonné de détestation   

à la merci des coups de sang   

ils ont gravi la montagne   

pour clamer l'utilité de la lutte.      

 

Au bric-à-brac des pensées vieilles   

séjourne en catimini du sel de la mine   

plongée en ses eaux troubles   

la gueuse aux crocs blancs et aux lèvres marines.      

 

La langue ne déchire plus   

point de clameurs   

l'éternité balaie devant sa porte   

un reste d'envies et d'ambitions.      

 

Entre la pauvreté et la richesse   

une vie douce et sobre   

vécue avec affabilité   

l'air sain des lendemains qui chantent.      

 

 

788