IMG_4474

 

Les phares de la voiture    

vaporisaient une bruine tenace sans un battement de cils    

et P'tit Louis n'arrêtait pas de jazzer.        

 

A trop parler mal étreint    

ce qui fût penser fût fait    

et P'tit Louis fût débarqué à l'entrée du port.        

 

Filant bon train    

notre couple tenait bon    

sous les rafales d'incitations à changer de bord.        

 

Nous aurions dû leur dire    

que ce qu'ils vivaient était inapproprié    

au propre comme au figuré.        

 

Et qu'à trop figurer au tableau d'honneur    

les électeurs finiraient par se lasser    

et passer à d'autres perspectives.        

 

Que P'tit Louis n'arrêterait pas de médire    

ils n'en avaient que faire    

mais quant c'est trop c'est trop.        

 

Cinq heures déjà    

et sans la possibilité de rebrousser chemin    

car la route devait avoir été coupée.        

 

Ils auraient dû aller plus vite    

mais la fatigue leur faisait prendre les virages    

de plus en plus lentement.        

 

C'est alors que la forme blanche apparut    

avec une tignasse rouge sang     

et son visage terreux.        

 

La voiture pila    

leurs têtes furent projetées vers l'avant    

dans le pare-brise qui éclata.        

 

Le silence étira ses longs doigts de perles fines      

sur les corps sans vie    

de Pierre et Adèle les amants de l'arbre-monde.     

 

Ces arbres de l'autre côté du décor   

à modeler le ciel et la terre   

et permettent de voir des choses.        

 

C'est ainsi que les jours se dilatent    

et que rester sain d'esprit dans la transe    

est caresse d'âme dans le vertige des mots.     

 

Quand à la Terre

nous pourrions la considérer comme un organisme unique   

dont nos petites histoires seraient l'esprit même.

 

Aux multiples entrées   

les personnages font bien ce qu'ils veulent   

en pleine expression d'eux-mêmes sous un jour nouveau.        

 

Et si le sang bat à vos oreilles

même dans le bruit d'une pluie incessante

attendez-vous à l'évidence hurlante.

 

Qu'une autre voie est possible

quand l'armure se fend

et que le jour hâche la vision d'allumettes enflammées.

 

 

 

767