DSCN1016

Chamelle rondouillarde    

à portée de la main    

sous un ciel d'airain   

je vous pris pour dentelle de pierre    

tellement vous étiez hiératique  

à l'entrée du passage    

assemblés que nous étions    

pour ce travail d'affinage    

prélude à l'ascension de la grande dune.        

 

Chamelle ma belle    

rondouillarde à souhait    

le ciel gris souris nous faisait la nique    

vers les terres d'en haut    

où sautillant comme de jeunes oiseaux    

à la fluidité orgasmique    

le simoun devait nous liquéfier    

et donner ainsi le départ à l'exploration des méandres    

de nos labyrinthes souterrains.        

 

Osons,    

et bise-moi derrière l'oreille    

belle chamelle à la notoriété mamellaire    

pour qu'en cortège    

ouvrir les fenêtres d'un avenir puissant    

en marge des discours barguignés  

et régler notre ticket d'entrée    

aspirés hors tout et cependant vivants    

pour l'ultime épreuve d'accès à la concorde.        

 

Régler la mire sur le cœur de l'arbre    

nous mis dans l'embarras    

belle chamelle et moi    

à point nommer pour entendre du Maître    

quelques paroles toutes de sagesse :    

" ne t'avise pas de me viser    

car l'écorce de mon âme    

depermettra de deviser    

autant qu'il t'en plaira ."        

 

Murmures et respiration retenus    

nous prîment le quart    

belle chamelle et moi    

à la coupée du vertige    

pour extraire du coffre de la nuit   

les jours de cire

et allumer la flamme    

à grandes brassées de gui jetées dans le chaudron    

des fissures de nos certitudes.        

 

Osons osons    

de l'oseraie prélever la badine    

et fouetter jusqu'à l'outrage    

les deux parties de nous-même    

masculin-féminin    

ombre et lumière    

conscient et inconscient    

et plonger celles-ci dans la mutuelle contemplation     

d'elle belle chamelle et de moi enfin réunis.

 

764