Luce Chris Gérard JC vélos Frugères 1954

 

Les femmes sont amoureuses    

et les hommes solitaires.        

 

Ils se volent mutuellement    

la solitude et l'amour.        

 

Ô la nouveauté du souffle    

de celui qui voit    

une étincelle solitaire    

pénétrer dans la rainure du jour !        

 

Il faut réapprendre    

à frapper le silex    

à l'aube    

et s'opposer au flot des mots.        

 

Seuls les mots    

les mots aimants    

matériels    

vengeurs    

redevenus silex    

clouent leurs vibrations    

aux volets des maisons.        

 

Dans ma jeunesse    

le monde était un blanc chaos    

d'où s'élançaient des glaciers rebelles.        

 

Aujourd'hui    

c'est un chaos sanglant et boursouflé    

où l'être le mieux doué    

n'est maître que de la bouffissure.        

 

Le train disparu    

la gare part en riant    

à la recherche du voyageur.        

 

Aromates chasseurs.        

 

Il est des cas limites    

où retentir à l'évènement    

la délivrance de la vérité doit rester secrète    

où nous devons souffrir pour la garder telle    

où la nommer    

c'est déloger la clé de voûte    

qui précipitera au sol tout l'édifice.        

 

Mais comment apprendre sur le tard ?    

 

La parole écrite s'installe    

dans l'avènement des jours comptés    

sur une ardoise de hasard.        

 

La parole ne témoigne pas    

avant le fondement    

mais répond    

entre deux vapeurs humidifiantes.        

 

Ma mémoire est une plaie à vif    

où les faits passés    

refusent d'apparaître au présent.        

 

 

711