IMG_3104

Mâchicoulis des mots de grâce  

à la porte principale du tourniquet des émotions    

font font font les petites marionnettes    

sous le dais parfumé des jours de fête    

à bercer l'enfant doux.        

 

Il est des escapades    

que l'on doit faire    

et que le temps érode    

flegmatiquement quand passent les cigognes    

sur la plaine neigeuse.        

 

Mille fruits d'or tombés pendant la nuit    

rassemblent les journaliers    

pour un jour enfreint de mélancolie     

mon âme ma sagesse    

l'impeccable épée des recommencements.        

 

J'avoue prendre gîte    

chez mon ami le poète    

que la berce courbe    

quand monte du fond de la vallée    

la brise de l'esprit.        

 

Je muis je muis d'amourette    

au creux des vagues au souffle rauque    

galets contre galets    

que les voix des volets battus    

heurtent en cadence.        

 

Puissent les pas sur le béton    

casser de puissante manière    

le code des habitudes    

et proposer au pilori    

la remontrance éberluée de nos enseignements.        

 

Il n'est de sang    

que dans la poussière    

fine résille sur le sable des arènes    

quand passe la bête    

aux flancs de terre et de suint mêlés.        

 

Revenir    

sage    

au bord de l'onde    

entre la feuille sèche sans écho        

et le baiser concentrique de l'amant.            

 

 

651