IMG_4237

 

C'est le père qui se lève la nuit    

pour rassurer l'enfant.        

 

C'est la fleur qui dans son vase    

crée l'eau de sa soif.        

 

C'est l'au-delà de dire oui    

c'est dire je t'attends.        

 

C'est l'insomniaque qui accueille la nuit    

sans les soupçons du jour.        

 

C'est l'ordre métonymique    

sous le parapluie de l'oubli.        

 

C'est l'ombre secrète des souvenirs    

par un temps clair d'été.        

 

C'est au coude à coude de la joie    

le silence de la rencontre.        

 

C'est aller vers l'étranger    

quand tout concorde au repli.        

 

C'est monter sur une chaise    

faire le pitre en place publique.        

 

C'est marier le chanvre et la souris    

dans le creux de sa main.        

 

C'est se jeter à l'eau    

quand passe la vision.        

 

C'est la roue qui tourne    

quand craque le cerneau.                

 

C'est le chant qui monte    

telle la flamme dans l'âtre.        

 

C'est le papier froissé    

que la corbeille accueille sans remords.        

 

C'est la goutte d'eau    

qui zigzague sur la vitre embuée.        

 

C'est écouter la parole de l'autre    

sans battre des ailes.        

 

C'est faire silence    

quand le tumulte de l'échange croît.        

 

C'est protéger le petit mot de rien du tout    

qui sort frissonnant d'on ne sait d'où.        

 

C'est cueillir la pomme    

sans qu'on vous y oblige.        

 

C'est marcher tout droit     

vers l'orage de la déraison.        

 

C'est revenir sur ses pas    

lorsqu'il y a rien à voir.     

 

C'est tendre la main    

pour recevoir l'encre d'écriture.        

 

 

 

573

 

.