IMG_1964

 

A la mort des feuilles   

l'arbre retrouve son noyau   

en joyeuse compagnie tout est bois   

le corps pèse.      

 

 

Tel un jeune oiseau   

il est encouragé à rejoindre les terres d'en-haut   

il sautille   

il volette pour apprendre la fluidité.      

 

Déployant ses ailes toutes neuves   

au soleil couchant   

son corps lumineux s'envole   

vers les demeures familières.      

 

 

539