PART_1571367996288

 

Se sont rapprochés   

près du grand hêtre   

pour effacer les saisons   

en remontée des ans passés.      

 

Assis autour de la souche   

à contempler la haute ramure   

ont remisé en souvenirs   

la sente des sangliers.      

 

Puis ont prié   

pour que revienne la pluie   

sous le craquelé de la soue   

bauge des ultimes protections.      

 

Se sont enquis   

de ce que faisaient   

les dinosaures nos amis   

à culbuter les grands arbres   

alors que la plaine immense   

bruissait des cavalcades   

d'ombres menées à terme   

hors les herbages coutumiers.      

 

D'horloge point   

juste l'ombre et la lumière   

ourdissant au souffle amer   

l'ordre et la remontrance   

de nos frères les successeurs   

ivres de vie à venir   

et courant sous la futaie    

vers la clairière ceinte de torchis   

mettre en saillie   

la pierre dernière.      

 

 

529