IMG_9441

      Dire "oui" à ce qui est. Conscience.

 

     Dire oui à ce qui est, accepter, en conscience de ..., éveiller notre regard intérieur, être capable de voir "ce qui est" dans "ce qui se passe".      

 

     Mais, il est possible qu'on soit aussi la conscience de la conscience de ... et là, c'est de l'Etre de notre être dont il s'agit, ce qui nous ramène de l'existentiel à l'essentiel, cet essentiel qui n'est pas quelque chose d'abstrait mais la Vie de notre vie, le Souffle de notre souffle, la conscience de notre conscience....      

     Ce qui interroge pas seulement notre esprit analytique, mais notre "Vision" et nous invite à faire un pas de plus, un pas au-delà des images et des symptômes dans lesquels nous pouvons nous arrêter. C'est alors savoir qu'on ne sait rien, c'est le commencement de la sagesse.      

     La pluie peut venir, il y aura moi sous la pluie qui frappe le sol, qui bruisse et soulève les fragrances. Il y aura aussi l'Etre-Présence de ce qui arrive, cette conscience d'être là et hors tout ce qui peut nous arriver, l'instant de la rencontre comme jamais cela est arrivé, ce flash de grâce qui nous lie à bien plus que nous, dans le plain-chant  de l'accomplissement et des adieux, sensations et réflexions dissoutes, hors le vivre et la mort de notre être identitaire, cette partie de nous-mêmes étrangère à nous et qui nous aliène, bien avant que la pluie ne tombe, bien après que le sol soit sec.      

     Nous sommes et avons été, une trace, mais une trace qui avons troqué la connaissance contre le silence, la suspension des options de sens pour Etre, un avec soi, être Un.      

 

498