DSC01515

 

 

Emboîter le pas   

ne nuit pas.      

 

 

 

 

 

Aux marches du Palais   

y'a bien de jolies flours   

qu'éclosent printanières   

amandes de tes yeux   

passagère furtive   

empreinte de lumière   

que la foi propose   

aux mains tendues de l'offrande.      

 

Emboîter le pas   

mais avec qui ?      

 

Mauvais vent n'a valu   

que le souffle d'hiver   

aux bannières gonflées   

vent de l'Avent   

vent de la Basilique   

à maudire cette teigne   

accrochée au cuir   

de la cape pèlerine.      

 

Emboîter le pas    

mais avec Soi.      

 

La vie est un cadeau   

dont je défais les ficelles   

cher Gaël   

chaque matin  au Réveil   

de l'avisé conseil   

que me tint cette nonne   

sans sourciller   

sans barguigner.      

 

Emboîter le pas   

du Clair Matin.      

 

Etre ce que je serai   

aux fermes intentions   

par temps de gel   

où les fossés deviennent miroirs   

par temps de fruits mûrs   

murmures éclos de la certitude   

à serrer très fort   

le linge rougi de l'Aventure.      

 

 

462